Bernard Mooney : le crédit et les banques canadiennes

Publié le 17/12/2008 à 00:00

Bernard Mooney : le crédit et les banques canadiennes

Publié le 17/12/2008 à 00:00

Effectivement, les banques canadiennes risquent de voir leurs provisions pour pertes grimper en raison du contexte économique (cela en plus, évidemment, des pertes reliées au fiasco des PCAA). Les consommateurs canadiens sont également très endettés, mais moins que les Américains.

Par contre, le plus grave danger pour nos banques à mon avis dans les prochains mois, ce sont les pertes sur prêts aux entreprises.

Tranquillement, la réalité économique s’affirme au Canada et le contexte s’envenime, ce qui est de mauvais augure pour les prêteurs. Pensez seulement aux milliards de dollars prêtés aux pétrolières pour développer les sables bitumineux. Avec le prix du pétrole en baisse, plusieurs de ces projets pourraient être mis en veilleuse, provoquant des pertes importantes.

Pensez aussi aux prix immobiliers dans l’Ouest canadien, propulsés par le boom des ressources. Oups...soudainement, les défauts pour prêts immobiliers pourraient bondir.

Ce n’est pas pour rien que les banques canadiennes, une après l’autre, font des émissions pour aller chercher du capital.

Ceci étant dit, il faut par contre faire attention pour ne pas réagir trop émotivement. Les banques deviendront à nouveau des placements intéressants, probablement dans les prochains mois....À mon avis, il est trop tôt, mais le temps viendra.

P. S » Citation du jour :
« I feel no shame at being found still owning a share when the bottom of the market comes... I would go much further than that. I should say that it is from time to time the duty of a serious investor to accept the depreciation of his holdings with equanimity and without reproaching himself. Any other policy is anti-social, destructive of confidence and incompatible with the working of the economic system. An investor...should be aiming primarily at long-period results, and should be solely judged by these. »

RÉAGIR À CE BLOGUE


À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.