BCE: Lagarde avertit du «danger à ne rien faire» sur le climat 

Publié le 23/01/2020 à 10:06, mis à jour le 23/01/2020 à 10:14

BCE: Lagarde avertit du «danger à ne rien faire» sur le climat 

Publié le 23/01/2020 à 10:06, mis à jour le 23/01/2020 à 10:14

Par AFP

La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde (Photo: Getty Images)

La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a mis en garde jeudi contre le « danger de ne rien faire » pour protéger le climat, assurant que cet enjeu serait intégré à la revue stratégique de l’institution.

« Nous aurons un débat » sur la place du combat contre le changement climatique dans la future stratégie de la BCE, a expliqué Mme Lagarde, mais « je suis consciente du danger de ne rien faire et je pense que ne pas essayer est en soi un échec ».

Si la réévaluation stratégique, lancée jeudi par l’institution gardienne de l’euro sera concentrée sur la politique monétaire, elle « prendra aussi en compte comment d’autres considérations, comme la stabilité financière, l’emploi et l’environnement peuvent être pertinentes » pour le travail de la BCE, a indiqué la banque centrale dans un communiqué.

Une piste évoquée par les analystes serait de « verdir » les rachats d’obligations publiques et privées, le fameux « QE » par lequel la BCE a engagé plus de 2 600 milliards d’euros depuis 2015 pour soutenir l’économie, en l’orientant vers des titres respectant des critères environnementaux.

« Je suis ravie que la question de la soutenabilité environnementale ait trouvé une place juste dans la revue stratégique », a dit Mme Lagarde devant la presse.

Ce point promet cependant d’âpres débats, le président de la Bundesbank, la banque centrale allemande, y étant ouvertement opposé.

« Nous devons au moins essayer d’explorer les domaines » dans lesquels la BCE peut agir contre le changement climatique pour soutenir « la détermination de la Commission européenne, de beaucoup de chefs d’État et de gouvernements de la zone euro et qui commence à apparaître dans le secteur privé », a plaidé Mme Lagarde.

Avec son « Pacte vert » présenté en décembre, quelques jours seulement après sa prise de fonction, la présidente de l’exécutif européen Ursula von der Leyen a fait du climat la priorité de son mandat.

Il s’agit d’une feuille de route vers la neutralité climatique destinée à devenir la « nouvelle stratégie de croissance » de l’UE, avait-elle dit.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À la une: l'herbe est-elle vraiment plus verte en banlieue?

Édition du 11 Mars 2020 | Les Affaires

En manchette dans ce numéro, l'herbe est-elle vraiment plus verte en banlieue pour les entrepreneurs?

Budget: changements climatiques, la CAQ allonge les milliards

BUDGET 2020. Québec met de côté 6,7G$ dans l’espoir de voir la province atteindre ses objectifs de réduction des GES.

À la une

«On a rebondi en Chine grâce à la discipline», dit un dirigeant de Savaria

27/03/2020 | François Normand

Son usine de Huizhou, au nord de Hong Kong, a rouvert et a reparti sa production, sans que personne ne soit malade.

«On ne lâche pas»

27/03/2020 | Marine Thomas

En ces temps durs, nos journalistes en télétravail sont au front pour vous offrir la meilleure information possible.

Le plan d'aide d'Ottawa bien reçu

Mis à jour le 27/03/2020 | La Presse Canadienne

Le gouvernement Trudeau ne semble pas se fixer de plafond devant l'ampleur des fonds nécessaires en ces temps de crise.