Valeant va réviser ses résultats financiers

Publié le 23/02/2016 à 10:59, mis à jour le 23/02/2016 à 16:47

Valeant va réviser ses résultats financiers

Publié le 23/02/2016 à 10:59, mis à jour le 23/02/2016 à 16:47

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

L'action de Valeant a repris du poil de la bête, mardi, après que la pharmaceutique québécoise eut annoncé une rectification de ses résultats financiers pour les exercices 2014 et 2015.

Tard la veille, l'entreprise établie à Laval a indiqué que les ventes effectuées à la pharmacie américaine Philidor qui n'auraient pas dû être inscrites au deuxième semestre de 2014 étaient estimées à 58 millions $US.

Valeant (Tor., VRX) a expliqué qu'elle aurait dû comptabiliser ces revenus lorsque les produits étaient distribués aux patients et non lorsqu'ils étaient livrés à Philidor. 

Cette nouvelle a été bien accueillie par les investisseurs, puisqu'à la Bourse de Toronto, l'action de l'entreprise a bondi de 11,7% avant de finalement clôturer à 109,40$, en hausse de 5,03%, ou 5,24$. 

Le titre de Valeant avait été secoué au cours des trois dernières séances, cédant notamment 12,84$ lundi, dans la foulée de la publication de rapports d'analystes anticipant entre autres une rectification sur les résultats. 

Pour l'exercice 2014, la pharmaceutique québécoise prévoit abaisser son profit par action de 10 cents US, mais ajoute que le bénéfice par action pour 2015 sera bonifié de 9 cents US.

Les montants impliqués avec la rectification concernant Philidor sont minimes comparativement aux revenus et profits de Valeant en 2014. Pour la période de 12 mois terminée le 31 décembre 2014, la compagnie avait affiché un chiffre d'affaires de 8,3 milliards $US ainsi qu'un profit par action de 1,56$US.

Par voie de communiqué, le chef de la direction intérimaire de Valeant, Howard Schiller, a qualifié la situation de «décevante», mais «nécessaire».

«Les derniers mois ont été difficiles à plusieurs chapitres, a indiqué celui qui a succédé à Michael Pearson, toujours en congé de maladie. Nous avons fait des erreurs dans le passé et nous devons maintenant nous affairer à exécuter notre plan d'affaires pour regagner de la confiance.»

Dans une note, l'analyste de RBC Marchés des capitaux Douglas Miehm a estimé que la vente massive des actions de Valeant au cours des dernières séances boursières n'était pas justifiée.

«Nous croyons que le risque lié à Philidor est relativement faible (sauf en ce qui a trait à de potentielles pénalités ou amendes)», écrit-il.

M. Miehm ajoute que la conclusion d'une entente de distribution avec Walgreens - l'une des plus importantes chaînes de pharmacies aux États-Unis - afin de remplacer Philidor devrait apaiser les craintes.

De son côté, Neil Maruoka, de Cannacord Genuity, croit toujours que le marché continuera d'entretenir des soupçons à l'endroit de Valeant puisque la pharmaceutique est actuellement plongée dans plus d'une controverse.

«Le retraitement des résultats financiers n'est pas une source d'inquiétude pour le moment, écrit l'analyste. Nous attendons toujours les conclusions de l'enquête internet du comité (mis sur pied par Valeant).»

L'automne dernier, Citron Research avait soulevé des questions sur le modèle de la pharmaceutique en pointant du doigt sa relation d'affaires avec Philidor - une pharmacie spécialisée dans les commandes postales.

Cette firme d'analyse spécialisée dans la vente à découvert accusait Valeant d'avoir créé un réseau de «pharmacies fantômes» afin de gonfler artificiellement ses ventes, ce qui a été nié par la société québécoise. 

La controverse avait néanmoins incité Valeant à rompre ses liens avec Philidor, qui avait annoncé son intention de cesser ses activités.

Valeant est également sous la loupe des autorités politiques et judiciaires au sud de la frontière après avoir procédé à d'importantes augmentations du prix de certains médicaments, une décision ayant suscité de nombreuses critiques.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Comment Sophie Brochu a révolutionné Énergir

21/10/2019 | François Normand

ANALYSE. Elle a diversifié les activités sectorielles et géographiques, en plus de multiplier par trois les actifs.

Sophie Brochu quitte la tête d'Énergir

21/10/2019 | Catherine Charron

Elle quittera ses fonctions le 30 décembre prochain.

Élections fédérales: les grands enjeux économiques

11/10/2019 | Les Affaires

ÉLECTIONS FÉDÉRALES. Les Affaires vous présente des entrevues économiques avec six formations politiques.