Une entreprise torontoise de cannabis est à la recherche de goûteurs

Publié le 20/09/2018 à 06:49

Une entreprise torontoise de cannabis est à la recherche de goûteurs

Publié le 20/09/2018 à 06:49

Par La Presse Canadienne

Se faire payer pour fumer n'est plus seulement un rêve éveillé de "poteux": une entreprise torontoise cherche à recruter cinq passionnés de cannabis pour goûter à sa marchandise.


AHLOT offrira jusqu'à 1000 $ par mois à ces "connaisseurs" d'herbe pour évaluer la qualité et les propriétés de diverses souches de cannabis cultivées par des producteurs autorisés.


Avec la légalisation imminente de la substance, le 17 octobre, ce comité d'experts en chanvre formera le Comité de curation de cannabis, qui aidera à déterminer quels produits seront inclus dans la boîte d'échantillons de l'entreprise.


AHLOT, qui a amorcé son recrutement cette semaine, propose un salaire de 50 $ l'heure, jusqu'à 16 heures par mois, en plus d'une allocation de dépenses de 200 $.


Les amateurs de ganja sélectionnés _ tous âgés de 19 ans ou plus _ seront appelés à publier sur les réseaux sociaux, à apparaître dans des segments vidéos et à prendre part à des événements corporatifs, mais la participation y sera facultative.


Selon les prévisions de Deloitte, le secteur du cannabis pourrait créer jusqu'à 150 000 emplois au cours des années à venir.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

La canadienne Aurora Cannabis s'implante au Portugal

26/02/2019 | AFP

Avec cette acquisition, elle compte «prendre une part de marché importante sur le marché européen en forte croissance».

Weekend Unlimited, le nouveau POT de la Bourse de Toronto

Elle s’attend à ce que son nouveau symbole boursier soit utilisé dès lundi, si elle obtient le feu vert de la CSE.

À la une

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

Défi Start-up 7: Biotifull poursuit son chemin

18/03/2019 | Denis Lalonde

ENTREVUE. La start-up Biotifull a parcouru beaucoup de chemin depuis la 2e édition du Défi Start-up 7.

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

18/03/2019 | Denis Lalonde

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?