Theratechnologies réduit sa perte au 1er trimestre

Publié le 14/04/2015 à 14:04

Theratechnologies réduit sa perte au 1er trimestre

Publié le 14/04/2015 à 14:04

Par Denis Lalonde

La société pharmaceutique Theratechnologies (TSX: TH) a considérablement réduit sa perte nette au premier trimestre, grâce entre autres à la hausse de 173% de ses revenus.

Pour le trimestre terminé le 28 février, Theratechnologies a fait état d’une perte nette de 914 000 dollars, ou 0,01$ par action, elle qui était de 3,53 millions de dollars, ou 0,06$ par action, à la période correspondante un an plus tôt.

Les revenus de l’entreprise ont bondi à 4,57 millions de dollars, comparativement à 1,67 millions de dollars un an auparavant. 

«Les fondamentaux pointent tous dans la bonne direction et nous rapprochent du point de rentabilité au premier trimestre», a déclaré le président et chef de la direction de Theratechnologies, Luc Tanguay, dans un communiqué. Ce dernier soutient que la croissance des ventes aux États-Unis, l’approbation d’un produit au Canada et une entente de distribution en Europe favoriseront l’essor de l’entreprise au cours des prochains trimestres. 

La société commercialise la tésamoréline, un produit qui permet de traiter les excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH et atteints de lipodystrophie, sous la marque de commerce Egrifta. La lipodystrophie est une maladie qui se manifeste par un dysfonctionnement de la régulation des graisses dans l'organisme.

La direction de Theratechnologies précise toutefois que la récupération de ses droits de commercialisation aux États-Unis le 1er mai 2014 a eu un impact important sur ses activités et sur les éléments principaux de ses informations financières. Cela rend les comparaisons de rendement entre les deux exercices moins pertinentes.

Le titre de Theratechnologies reculait de 5 cents, ou de 4%, à 1,20 dollar à la Bourse de Toronto en milieu d’après-midi. Au cours des 12 derniers mois, le titre a oscillé entre 0,32 et 1,30 dollar.

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.