Sanofi et GSK promettent jusqu'à 72 millions de vaccins au Canada

Publié le 22/09/2020 à 14:04

Sanofi et GSK promettent jusqu'à 72 millions de vaccins au Canada

Publié le 22/09/2020 à 14:04

Par AFP
Une personne en vaccine une autre

(Photo: 123RF)

Les laboratoires français Sanofi (SAN) et britannique GSK (GSK) ont promis jusqu’à 72 millions de doses de leur candidat-vaccin contre le Covid-19 au gouvernement canadien, qui a déjà signé des accords semblables avec plusieurs laboratoires américains. 

Les deux groupes, qui assurent que leur vaccin pourrait être autorisé dès le premier semestre de 2021, ont lancé début septembre les essais cliniques sur l’homme, pour lesquels 440 participants sont en cours de recrutement.

« Pour surmonter une crise sanitaire de cette ampleur, les partenariats sont essentiels. Nous sommes reconnaissants au Canada de sa collaboration et à GSK de s’associer à nous pour développer un vaccin sûr et efficace », a déclaré le vice-président exécutif de Sanofi Pasteur, Thomas Triomphe, cité dans un communiqué commun des deux groupes. 

Le candidat vaccin, développé par Sanofi en partenariat avec GSK, repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un de ces vaccins contre la grippe saisonnière et sur un adjuvant développé par GSK.

Le Canada a déjà signé fin août deux accords de principe avec les américains Novavax et Johnson & Johnson concernant 38 millions de doses de vaccins contre le Covid-19, en cas d’efficacité prouvée, ainsi que des accords début août avec les américains Pfizer et Moderna pour 190 millions de doses. 

Plusieurs pays ont d’ores et déjà réservé des doses du candidat vaccin de Sanofi et GSK - 60 millions de doses sont notamment promises au gouvernement britannique, la Commission européenne en a réservé 300 millions, et les États-Unis 100 millions avec une option pour jusqu’à 500 millions de doses supplémentaires à plus long terme. 

« Les deux entreprises s’engagent à proposer leur vaccin contre la COVID-19 à un prix abordable et à le rendre accessible à tous », assurent les deux laboratoires, qui prévoient également de mettre une portion significative de leur production à la disposition de Covax, un dispositif géré notamment par l’OMS destiné à acheter et distribuer équitablement dans le monde 2 milliards de doses de vaccins en 2021.

Les deux entreprises espèrent pouvoir présenter une demande d’homologation dans le courant du premier semestre de 2021, et « s’emploient à augmenter leurs capacités de production » pour pouvoir assurer la fabrication de jusqu’à un milliard de doses par an.  

Sur le même sujet

À la une: ces PME qui sont loin de reposer en paix

Édition du 28 Octobre 2020 | Les Affaires

Des PME de notre classement des 300 nous partagent leurs meilleures stratégies d'adaptation.

La raison, l'émotion et surtout les tripes

Édition du 28 Octobre 2020 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Vous comme moi, nous subissons un quotidien hyperstressant depuis maintenant trois trimestres, durant lequel ...

À la une

À la une: ces PME qui sont loin de reposer en paix

Édition du 28 Octobre 2020 | Les Affaires

Des PME de notre classement des 300 nous partagent leurs meilleures stratégies d'adaptation.

Retour vers le futur

Édition du 28 Octobre 2020 | Marie-Pier Frappier

BILLET. «Je crois que vous n'êtes pas encore prêt pour ce genre de chose... par contre vos gosses vont adorer ça!»

Des policiers de la SQ victimes collatérales d'une cyberattaque

Il y a 15 minutes | La Presse Canadienne

Un vol de données survenu dans les serveurs d’une firme informatique de Terrebonne, Xpertdoc.