Pfizer aurait l'oeil sur Wyeth

Publié le 23/01/2009 à 00:00

Pfizer aurait l'oeil sur Wyeth

Publié le 23/01/2009 à 00:00

Par Denis Lalonde
Les discussions auraient cours depuis plusieurs mois, selon le quotidien, citant une source proche du dossier qui a demandé l’anonymat.

Toutefois, cette même source aurait prévenu que l’extrême volatilité des marchés boursiers et l’incertitude économique ont rendu les négociations très fragiles.

Une fusion entre les deux entreprises permettrait d’importantes synergies au niveau administratif, des ventes, de la production et de la recherche et développement.

Pfizer est bien connue pour son anti-cholestérol Lipitor et pour son traitement contre la dysfonction érectile Viagra, alors que Wyeth conçoit entre autres les produits Advil, Dristan et Centrum.

Pfizer compte 83 400 employés et a supprimé 15 000 postes depuis janvier 2007. Une autre vague de coupures totalisant 2400 emplois est prévue au cours du premier trimestre. De son côté, Wyeth compte environ 46 000 employés.

Le titre de Pfizer reculait de 0,11 cents (0,68%) à 17,09 dollars américains à la Bourse de New York, alors que celui de Wyeth grimpait de 4,16 dollars (10,71%) à 42,99 dollars américains.

image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

L'industrie du cannabis, ce feu de paille de la Bourse

BALADO. La journaliste Dominique Beauchamp s'est penchée sur la baisse de moitié de la valeur du secteur en 12 mois.

10 choses à savoir mercredi

Entrepreneurs, les milléniaux? L'antenne 5G d'Apple s'en vient, un automne difficile en vue pour Tesla.

5 trucs ultra simples pour gagner en empathie

BLOGUE. C'est que l'empathie est devenue un incontournable au travail – pour négocier, pour résoudre un conflit, etc.