Mises à pied à Québec chez GlaxoSmithKline

Publié le 17/10/2011 à 17:40, mis à jour le 17/10/2011 à 17:41

Mises à pied à Québec chez GlaxoSmithKline

Publié le 17/10/2011 à 17:40, mis à jour le 17/10/2011 à 17:41

Par La Presse Canadienne

Le géant pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) vient d'annoncer la suppression d'une soixantaine d'emplois à Québec, a soutenu lundi le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

L'entreprise n'a pas confirmé les licenciements et les appels logés à son service des communications sont restés sans réponse.

Dans un communiqué, le SCFP a soutenu qu'il était prêt à "envisager des solutions constructives afin de minimiser les pertes d'emplois", et ce, tout en respectant les objectifs financiers de l'employeur.

Or, GlaxoSmithKline a plutôt choisi d'abolir des postes, a déploré Dominic Morin, président du syndicat des employés de GSK (section locale 3783).

Le syndicat a rappelé qu'un investissement de 90 millions $ annoncé en 2009 pour l'usine de Québec, financé en grande partie par des fonds publics, tardait à se concrétiser. Dans cette usine, GSK fabrique des vaccins.

À la une

Rentables, les fonds de travailleurs?

EXPERT INVITÉ. Les fonds de travailleurs représentent assurément une option pertinente, voici pourquoi:

Canada: les villes veulent 7 G$ pour des logements abordables

Il y a 22 minutes | La Presse Canadienne

Les maires de villes au Québec espèrent, du même coup, plus de flexibilité dans le processus.

Le vaccin de Johnson & Johnson est approuvé au Canada

Mis à jour il y a 12 minutes | La Presse Canadienne

Il s'agit du quatrième vaccin contre la COVID-19 approuvé au pays et le premier à nécessiter une seule dose.