Les TIC en santé : agilité, intégration et partenariat


Édition du 15 Août 2015

Les TIC en santé : agilité, intégration et partenariat


Édition du 15 Août 2015

Nicole Martel, pdg de l’Association québécoise des technologies.

Parmi les innovations appliquées aux soins de santé, celles qui sont liées aux technologies de l'information et de la communication (TIC) notamment ont le vent en poupe. Le marché, composé de quelques leaders et d'une myriade de petites entreprises innovantes, est en pleine croissance.

À lire aussi:
Le cas de Medipense et de son pilulier intelligent

La course d'obstacles de l'innovation en santé

«Les TIC sont au coeur de la révolution technologique en santé», affirme Nicole Martel, pdg de l'Association québécoise des technologies (AQT). Et pour cause, qu'il s'agisse des soins (appareils médicaux), de la gestion des structures de santé (files d'attente, coûts, etc.) ou du suivi par les patients de leur propre état de santé (applications mobiles qui enregistrent la fréquence cardiaque pendant une course ou le taux de glycémie de personnes diabétiques), les TIC font partie intégrante des innovations.

Le marché est d'autant plus prometteur qu'«en termes de connectivité, le Québec est en retard. Mais on est en train de le rattraper», constate Paul Lepage, président de Telus Santé, qui fournit des solutions à différents prestataires de soins, comme Espace Pharma pour le dossier médical du client des pharmacies, et des applications mobiles, comme le dossier médical électronique mobile.

Au Québec, une centaine d'entreprises de TIC se spécialisent dans le secteur de la santé, selon l'AQT. De nombreuses start-up innovantes forment la majorité des troupes. Créatives, dynamiques et souvent très nichées, elles sont régulièrement courtisées par les poids lourds, notamment Telus Santé et Logibec, qui conçoivent entre autres des solutions cliniques pour la gestion des pharmacies en milieu hospitalier.

Les petites sociétés innovantes utiles aux leaders du marché

Il y a un mouvement de consolidation dans le secteur, constate Nicole Martel.

«Pour les petites entreprises, c'est complexe de remplir les appels d'offres pour lancer leurs solutions dans le marché public. Cela exige différentes expertises, ce qui permet aux grands acteurs de mieux se positionner. Les PME acceptent souvent d'être rachetées, car cela leur donne une plus grande force de frappe. En revanche, les leaders ont besoin de ces petites entreprises innovantes, parce qu'ils ne sont pas toujours capables de créer autant de solutions pointues», explique Mme Martel.

C'est ainsi que plus tôt cette année, l'entreprise québécoise Mediamed Technologies, de Mont-Saint-Hilaire, qui a conçu une solution permettant aux hôpitaux de connaître les coûts par patient et par activité, a été rachetée par Logibec, qui a gardé l'équipe et ses dirigeants.

Dans ce marché, les concurrents peuvent aussi devenir partenaires au gré des solutions et des contrats, car le maître mot, c'est l'intégration : la formule de la réussite, c'est de proposer des solutions complètes, quitte à ajouter à sa plateforme la solution conçue par une autre entreprise. Quand leurs innovations sont complémentaires, même des acteurs majeurs comme Logibec et Telus Santé sont partenaires. Par exemple, Telus Santé a greffé à son dossier médical électronique une solution de gestion informatique de formulaires intelligents conçue par Logibec.

Un écosystème qui s'adapte au marché

«Aujourd'hui, les besoins sont nombreux et complexes, il y a beaucoup d'intervenants, et ce que tout le monde recherche, c'est que les plateformes puissent échanger des informations, communiquer, alors que les solutions ne sont pas toujours compatibles entre elles, explique Marc Brunet, président et chef de la direction de Logibec. Il faut donc que les fournisseurs proposent des solutions intégrées. Mais c'est utopique de penser qu'un fournisseur unique avec une solution unique sera suffisant.» C'est la diversité, la complémentarité et les collaborations qui permettront de relever les défis.

C'est aussi une façon de répondre à l'enjeu de rapidité, l'évolution dans les TIC étant constante. C'est le défi de toutes les entreprises du secteur. «On utilise l'approche lean start-up, soit la méthode d'agilité selon laquelle on lance des innovations dès qu'elles sont viables, puis on en mesure l'impact, on recueille les commentaires des utilisateurs et on lance une deuxième version à laquelle on a ajouté des fonctionnalités. Cela permet d'occuper le créneau et de développer un produit bien adapté aux besoins du marché», précise Paul Lepage.

L'écosystème des entreprises de TI de la santé s'est adapté à son marché. En raison de la rationalisation des dépenses, la prise en charge par les patients du suivi de leur santé et l'amélioration de l'efficacité de la prise en charge du système de santé, tous les éléments d'un développement fulgurant des TIC dans ce domaine sont réunis.

À lire aussi:
Le cas de Medipense et de son pilulier intelligent

La course d'obstacles de l'innovation en santé

À la une

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.

Robert Miller, visé par des allégations, quitte la direction de Future Electronics

Radio-Canada a rapporté des allégations selon lesquelles il aurait payé des mineures pour des relations sexuelles.