Les pharmaciens d'Uniprix rejètent McKesson

Publié le 27/02/2009 à 00:00

Les pharmaciens d'Uniprix rejètent McKesson

Publié le 27/02/2009 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Les actions déposées par les pharmaciens-actionnaires ne représentaient pas le nombre minimum d'actions requis en vertu des conditions établies par McKesson dans son offre d'achat, présentée le 19 janvier et qui venait à échéance vendredi.

McKesson a indiqué qu'elle continuerait de soutenir le modèle d'affaires des pharmaciens indépendants, malgré l'abandon de son offre.

"Notre volonté d'aider le Groupe Uniprix à connaître du succès et à voir ses bannières se développer davantage est toujours présente et notre relation d'affaires de longue date se poursuivra", a expliqué dans un communiqué le président de McKesson Canada, Domenic Pilla.

Fondée il y a plus d'un siècle, McKesson distribue plus de 35 000 produits à 6300 pharmacies ainsi qu'à 1350 hôpitaux, centres des soins de longue durée, cliniques et instituts, partout au Canada.

L'acquisition était considérée comme une transaction défensive visant à conserver les acheteurs au détail.

M. Pilla affirmait, au moment du dépôt de l'offre au mois de janvier, que la transaction consoliderait la relation d'affaires de longue date qu'entretient McKesson avec Uniprix, qui consiste en la distribution de produits pharmaceutiques, de médicaments en vente libre et de produits de consommation.

L'échec de l'entente avait toutefois été pressenti. Plusieurs pharmaciens-actionnaires avaient indiqué, au cours des derniers jours, qu'ils n'étaient pas intéressés à vendre leurs actions, parce qu'ils préféraient conserver leur liberté.

En vertu de l'entente qui avait été approuvée par la direction d'Uniprix, McKesson aurait obtenu les actions du groupe de pharmacies. Cependant, les membres-pharmaciens de la chaîne, qui fonctionne à la manière d'une coopérative et qui compte 400 succursales, seraient demeurés propriétaires de leurs pharmacies.

Les détails financiers de l'offre n'ont jamais été divulgués, mais des rapports rendus publics indiquaient que l'entente aurait été d'une valeur de 72 millions $, ou près de 400 000 $ par action pour 187 actionnaires.

Uniprix possède et exploite les bannières Uniprix, Unipharm et Uniclinique. Ses ventes annuelles sont d'environ 1,6 milliard $, ce qui en fait la deuxième chaîne de pharmacies en importance au Québec.

image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Entrepreneurs, faites comme Michael Jordan!

17/09/2019 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Les bons entrepreneurs savent quand mettre leur propre personne de côté pour le bien de l'équipe.

Le budget fédéral rate de 14 G $ la cible pour 2018-2019

C'est un troisième manque à gagner de plus de 10 milliards $ en autant d’années.

Bourse: Wall Street termine en légère hausse, Toronto à un sommet

Mis à jour le 17/09/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les investisseurs se positionnent avant une possible baisse des taux d'intérêt par la Fed.