Le Groupe Chartwell négocie avec ses préposés aux bénéficiaires

Publié le 02/06/2020 à 14:07

Le Groupe Chartwell négocie avec ses préposés aux bénéficiaires

Publié le 02/06/2020 à 14:07

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le plus grand syndicat de préposés aux bénéficiaires dans le secteur privé rencontre mardi le plus gros employeur privé, le Groupe Chartwell, alors que le syndicat est déjà muni d’un mandat de grève dans 12 de ces résidences privées pour personnes âgées.

Le Syndicat québécois des employés de service (SQEES), qui est affilié à la FTQ, avait déjà tenu des votes de grève dans 12 résidences et devait en tenir dans trois autres, lorsque la pandémie de coronavirus a été déclenchée.

La grève n’a donc pas été déclenchée dans ces résidences privées, où travaillent quelque 1000 salariés, principalement des préposés aux bénéficiaires.

Ce sont ces salariés qui gagnent de 13 $ à 14 $ l’heure, avant le versement des primes temporaires versées par Québec durant la pandémie de la COVID-19.

Le SQEES revendique un salaire à l’embauche de 15 $ l’heure et 1 $ l’heure d’augmentation par année, pendant trois ans. Et c’est cette revendication qu’il a portée, mardi, au Groupe Chartwell — le plus grand exploitant du secteur de l’hébergement privé pour retraités au Canada.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Grève prévue au port de Montréal

Les débardeurs négocient pour le renouvellement de leur convention collective.

Devenir un as de la négociation

Édition de Juin 2020 | Marie-Eve Shaffer

L'ARGENT ET LES GENS. Y-a-t-il moyen de sauver de l'argent en se prêtant au jeu de la négociation quand il est temps...

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...