Ententes de 295M$US pour ProMetic

Publié le 04/09/2008 à 00:00

Ententes de 295M$US pour ProMetic

Publié le 04/09/2008 à 00:00

Par Denis Lalonde
Il s’agit d’ententes définitives pour le développement et la commercialisation mondiale, excluant la Chine et Taïwan, de quatre produits biopharmaceutiques ciblant des conditions médicales non comblées.



«Pour des raisons de concurrence, Abraxis tient à ce qu’aucune précision ne soit dévoilée à propos des quatre produits et des conditions médicales non comblées», explique le président et chef de la direction de ProMetic, Pierre Laurin, en entrevue.



Abraxis précise que les conditions médicales en question représentent des opportunités commerciales de plus de 600 millions de dollars américains en revenus annuels.



Cette transaction prévoit qu’Abraxis investira un montant de 7 millions de dollars américains dans le capital de ProMetic, ce qui lui donnera une participation de 4% dans l’entreprise. La société américaine hérite d’un siège au conseil d’administration de ProMetic et pourra faire passer son investissement à 25 millions de dollars américains.



«En plus des montants inscrits au communiqué, nous allons également recevoir des redevances sur les ventes des produits que nous allons fabriquer pour Abraxis», ajoute Pierre Laurin.



Ce dernier parle dans les faits d’une entente à plusieurs niveaux: «Abraxis subventionnera les frais de développement des produits jusqu’à l’approbation réglementaire, ce qui pourrait nous rapporter 34 millions de dollars au cours des trois prochaines années. Après approbation, nous allons toucher des revenus en fonction des jalons de vente qui auront été atteints, sans compter les redevances qui ne figurent pas au communiqué car elles sont difficile à évaluer pour le moment», dit-il.



Le premier produit biopharmaceutique devrait atteindre la commercialisation en 2011.



Le titre de ProMetic a terminé la journée sur une baisse de 2 cents (5,71%) à 0,33$ à la Bourse de Toronto.

image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Énergies fossiles: prudence avec les «actifs échoués»

BALADO - La Banque du Canada met en garde les investisseurs dans sa dernière Revue du système financier - 2019.

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...

C2 Montréal: le chef Marcus Samuelsson parle de santé mentale

BLOGUE. À 23 ans, il fut le plus jeune chef couronné de 3 étoiles. Il vient d'ouvrir son premier restaurant à Montréal.