Enquête: Valeant dit coopérer avec les autorités américaines

Publié le 11/08/2016 à 10:56

Enquête: Valeant dit coopérer avec les autorités américaines

Publié le 11/08/2016 à 10:56

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

Valeant Pharmaceuticals (Tor., VRX) dit coopérer avec les autorités américaines à la suite de la publication d'un article affirmant que la justice new-yorkaise tente de déterminer si ses liens d'affaires avec une pharmacie spécialisée dans les commandes postales étaient frauduleux.

Dans une déclaration, l'entreprise établie à Laval a indiqué qu'elle ne pouvait pas commenter ou spéculer sur le déroulement d'une enquête. 

Citant des sources, le Wall Street Journal a avancé que le bureau du procureur du district sud de New York étudie si Valeant a commis une fraude à l'endroit d'assureurs en cachant ses liens avec Philidor, qui a cessé ses activités.

Les liens entre Valeant et Philidor avaient été mis au grand jour à la suite de la publication d'articles dans les médias en octobre 2015. 

Valeant a depuis mis fin à sa relation d'affaires avec Philidor, à qui la pharmaceutique lavalloise livrait des médicaments en les comptabilisant comme des ventes. 

Il s'agit d'une autre tuile pour la controversée firme québécoise, qui a notamment fait l'objet de critiques virulentes au sud de la frontière pour avoir procédé à d'importantes augmentations du prix de certains médicaments.

Son nouveau président et chef de la direction, Joseph Papa, a affirmé, plus tôt cette semaine, que l'entreprise pourrait éventuellement changer son nom si la réputation associée à sa marque actuelle nuisait à son plan de redressement.

Le titre de Valeant reculait de 3,16$, ou de 8,9%, à 32,57$ à la Bourse de Toronto en fin de matinée.

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.