Bellus Santé lance Vivimind

Publié le 02/09/2008 à 00:00

Bellus Santé lance Vivimind

Publié le 02/09/2008 à 00:00

Par Denis Lalonde
Vivimind est en fait le nouveau nom d’Alzhemed, le traitement pour combattre la maladie d’Alzheimer développé par Neurochem que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a refusé d’homologuer, le jugeant inefficace.

Le produit, disponible sur Internet, sera progressivement accessible dans plus de 2000 points de vente au Québec.

La société avait affirmé lors de sa dernière assemblée annuelle, en avril, que le marché mondial actuel pour la vente de produits naturels «cérébro-mentaux» se chiffre à 1 milliard de dollars. Bellus Santé affirmait alors que Vivimind pourrait générer des revenus de 500 millions de dollars.

«L’Alzheimer commence entre 15 et 20 ans avant que les symptômes de la maladie n’apparaissent. Nous croyons que le produit, consommé par mesure préventive, peut retarder l’apparition de ces symptômes», avait alors affirmé le fondateur de l’entreprise, Francesco Bellini.

La boîte de 60 comprimés de 50 milligrammes de Vivimind coûte 90 dollars.

Le titre de Bellus Santé grimpait de 6 cents (4,62%) à 1,37$ à la Bourse de Toronto en fin de matinée.

image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

À surveiller: Banque Royale, Lowe's et BlackBerry

09:08 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque Royale, Lowe’s et BlackBerry? Voici quelques recommandations d'analystes.

Facebook recrute des journalistes: pas de révolution attendue pour les médias en crise

Il y a 11 minutes | AFP

La décision de Facebook ne suffira pas à révolutionner un secteur des médias en crise, préviennent des analystes.

10 choses à savoir jeudi

Votre Internet est trop rapide pour rien. Lyft au Canada mais pas au Québec? Cette IA tricote comme votre grand-mère!