AstraZeneca ferme à Montréal, 132 emplois perdus

Publié le 02/02/2012 à 08:21, mis à jour le 02/02/2012 à 09:48

AstraZeneca ferme à Montréal, 132 emplois perdus

Publié le 02/02/2012 à 08:21, mis à jour le 02/02/2012 à 09:48

Par lesaffaires.com

Photo : Bloomberg

Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca réorganise ses activités mondiales, ce qui entraînera la suppression de 7 300 emplois d’ici 2014. Le centre de recherche et de développement de Montréal ferme ses portes, éliminant du coup les 132 postes aux installations de Ville Saint-Laurent.

Le centre de recherche de Montréal concentrait ses activités sur les traitements de la douleur chronique.

AstraZeneca compte environ 800 employés au pays, et soutient qu’une présence sera maintenue au Québec.

La suppression des emplois vise à faire face à la baisse anticipée des revenus, indique l’entreprise. Elle a pourtant annoncé une augmentation de 23 % de son bénéfice net en 2011.

Le plan de restructuration annoncé simultanément avec ses résultats vise à économiser 1,6 milliard $ US par an. Il lui en coûtera cependant 2,1 milliards $ US pour le mettre en place.

Le bénéfice net du groupe a atteint 9,98 milliards $ US en 2011, notamment grâce à la vente d’une filiale suédoise, mais le chiffre d’affaires a glissé de 2 % sur cette même période.

Avec AFP.

À lire aussi :

La lente agonie des pharmas québécoises

Des solutions pour relancer le secteur pharmaceutique

Les pharmas souffrent, pas les sciences de la vie


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Comment Trump alimente les tensions dans le golfe Persique

20/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Le golfe Persique est une poudrière sur le point d'exploser; Washington en est en grande partie responsable.

La Bourse attend le prochain déclic

BLOGUE. Les bonnes données économiques et la Fed rassurent mais le test des profits et du conflit commercial approchent.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

21/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.