Vote sur la fusion de Petro-Canada et Suncor

Publié le 04/06/2009 à 00:00

Vote sur la fusion de Petro-Canada et Suncor

Publié le 04/06/2009 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Les actionnaires des deux entreprises tiendront des assemblées distinctes afin de voter sur le projet de fusion valant 19 milliards $.



Si la fusion devait être approuvée, le projet serait ensuite soumis aux autorités réglementaires canadiennes, pour fins de sanction finale.



La nouvelle entreprise se classerait alors parmi les cinq plus importantes sociétés énergétiques d'Amérique du Nord et deviendrait la deuxième plus grande société à transiger à la Bourse de Toronto, derrière la Banque Royale du Canada.



Jusqu'ici, un seul actionnaire de Petro-Canada s'est opposé publiquement à la transactions, Letko Brosseau & Associés, de Montréal.



La nouvelle entreprise, qui oeuvrera sous le nom de Suncor, aurait une capitalisation boursière de 43,3 milliards $. Les détenteurs d'actions de Petro-Canada obtiendraient 40 pour cent de la nouvelle entité, alors que les actionnaires de Suncor détiendraient les 60 pour cent restants.



La Loi sur la participation publique au capital de Petro-Canada continuera de régir la nouvelle entité. Il est dit notamment qu'aucun actionnaire ne pourra détenir plus de 20 pour cent des actions en circulation de l'entreprise. De plus, le public pourra recevoir les services dans l'une ou l'autre des langues officielles du Canada.



image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

La marge de sécurité: un concept intemporel

BLOGUE INVITÉ. La «marge de sécurité». Les 3 mots les plus importants dans l'investissement, selon Warren Buffett.

Six manières de réduire vos erreurs d'investissement

BLOGUE INVITÉ. C'est simple, moins vous avez à prendre de décisions, moins vous commettez d'erreurs.