Un parc et une usine d'hydroliennes à Montréal

Publié le 10/03/2012 à 00:00, mis à jour le 12/03/2012 à 11:21

Un parc et une usine d'hydroliennes à Montréal

Publié le 10/03/2012 à 00:00, mis à jour le 12/03/2012 à 11:21

Par Hugo Joncas

Du Vieux-Port à Kuujjuaq

Dans le cadre du Plan Nord, RER pourrait bientôt installer ses turbines dans la rivière Koksoak ou la Caniapiscau, près de Kuujjuaq, pour remplacer la génératrice au diesel qui alimente le plus important village inuit du Québec. «On est en étude de faisabilité, dit Imad Hamad. On va faire un premier projet pilote avec la Société du Plan Nord.»

Le gouvernement fédéral a accordé des subventions totalisant 6 M$ à RER. De son côté, Hydro-Québec a réalisé des tests sur la machine pour confirmer ses performances, à même son budget de recherche et développement.

L'entreprise a intégré à son hydrolienne un alternateur fabriqué par TM4, la filiale d'Hydro-Québec ayant mis au point le moteur roue.

La machine de RER est conçue pour produire de l'électricité à un coût comparable à celui des éoliennes, soit une dizaine de cents le kilowattheure. C'est encore beaucoup plus cher que le coût moyen d'Hydro-Québec (2,14 ¢), mais c'est comparable au coût de son projet de La Romaine.


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

La COVID-19 semble déjà avoir un impact sur les habitudes d'achat en ligne

Vingt-huit pour cent des répondants ont affirmé avoir effectué davantage d’achats en ligne depuis le début de la crise.

Guide de survie de l'extraverti en confinement

11:14 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Voici cinq suggestions pratiques pour nos compagnons extravertis qui n'en peuvent plus de la quarantaine.

Le producteur de cannabis CannTrust se protège de ses créanciers

Cela lui permettrait de terminer la mise en oeuvre de son plan d’assainissement pour son installation de Vaughan.