Trans Mountain: la Saskatchewan obtient le statut d'intervenant

Publié le 05/11/2019 à 06:44

Trans Mountain: la Saskatchewan obtient le statut d'intervenant

Publié le 05/11/2019 à 06:44

Par La Presse Canadienne

(Photo: archives)

Le gouvernement de la Saskatchewan affirme avoir obtenu l'autorisation d'intervenir dans un appel relatif à l'agrandissement de l'oléoduc Trans Mountain.

La province a indiqué qu'elle interviendra pour appuyer le gouvernement fédéral en affirmant que le projet d'expansion a été correctement approuvé.

En septembre, la Cour d'appel de la Colombie-Britannique a décidé qu'elle entendrait six contestations axées sur la consultation des peuples autochtones.

Ottawa a approuvé le plan à deux reprises, mais la Cour d'appel fédérale a annulé le premier décret l'an dernier, invoquant un examen environnemental insuffisant et des consultations inadéquates des peuples autochtones.

Le gouvernement libéral a déclaré avoir réglé les problèmes et a approuvé l'expansion pour la deuxième fois en juin.

Le ministre de la Justice de la Saskatchewan, Don Morgan, a déclaré que la province présenterait à la Cour des observations sur la nécessité de trouver un équilibre entre l'obligation de consulter et les enjeux d'intérêt public, tels que les infrastructures de transport.

«Des projets comme Trans Mountain créent une économie plus forte qui permet aux gouvernements fédéral et provinciaux d'investir dans des programmes et des initiatives comme la santé et l'éducation», a-t-il déclaré lundi.

Le projet d'oléoduc permettrait de tripler la capacité d'un pipeline existant en reliant une zone d'exploitation pétrolière de l'Alberta à un terminal situé à Burnaby, en Colombie-Britannique.

La Saskatchewan a précisé que la Cour entendra l'appel en décembre.

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...