Toyota lorgne les terres rares du Québec

Publié le 13/12/2011 à 15:54

Toyota lorgne les terres rares du Québec

Publié le 13/12/2011 à 15:54

Par AFP

Le constructeur automobile Toyota s'intéresse à un gisement de terres rares au Québec et envisage d'y investir, a annoncé mardi la société d'exploration minière Matamec Explorations.

Matamec a signé une lettre d'intention non-obligatoire avec Toyota qui veut s'assurer un approvisionnement en terres rares lourdes pour la production de véhicules hybrides et électriques, a annoncé la société dans un communiqué.

L'objectif de cette entente est d'accélérer la production de terres rares lourdes au site de Kipawa, situé dans la région d'Abitibi-Témiscamingue.

A la suite d'une étude de faisabilité, Toyota et Matamec pourraient établir une coentreprise pour exploiter ce site. Le constructeur japonais deviendrait alors propriétaire de 49% de Kipawa, alors que Matamec détiendrait 51% des parts.

Les terres rares sont un groupe de 17 métaux indispensables à la fabrication de produits de haute technologie comme les voitures électriques, les éoliennes, les écrans plats, les disques durs d'ordinateurs ou les lecteurs MP3. La Chine assure à elle seule environ 95% de la production mondiale.

Le contrôle des terres rares par Pékin inquiète plusieurs pays et entreprises, qui cherchent de nouveaux producteurs à l'extérieur de la Chine.

En décembre 2010, Pékin avait décidé de réduire de 35% ses quotas d'exportation de terres rares pour le premier semestre 2011, déclenchant les protestations du Japon, des États-Unis et de l'Allemagne.

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour à 14:09 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.