Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

Publié le 12/08/2020 à 16:50

Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

Publié le 12/08/2020 à 16:50

Par François Normand
Une éolienne

(Photo: 123RF)

Si cette tendance se confirme dans les prochaines années aux États-Unis, elle pourrait affecter les revenus des producteurs d’énergie renouvelable du Québec qui vendent leur électricité verte sur le marché américain comme Hydro-Québec, Boralex ou Innergex.

Ce mardi, BloombergNEF a publié un rapport dans lequel elle note une diminution de l’appétit des entreprises pour l’électricité propre, alors que la pandémie de COVID-19 transforme la manière dont les organisations consomment l’énergie et remodèle la façon dont les gens travaillent, à commencer par le télétravail.

BloombergNEF estime que l’électricité renouvelable souscrite par les entreprises et les institutions publiques aux États-Unis sera probablement inférieure à la quantité record contractée en 2019 qui s’est élevée à 13,6 gigawatts.

(Source: BloombergNEF)

Bien entendu, le confinement des Américains et la fermeture de pans de l’économie ce printemps expliquent en grande partie cette situation, comme en témoigne la consommation pour les six premiers de 2020.

Ainsi, jusqu’à juillet, l'approvisionnement en énergie propre aux États-Unis s'est élevé à 4,3 gigawatts comparativement 6 gigawatts pour la période correspondante l’an dernier.

L’enjeu est de taille pour les producteurs d’énergie renouvelable.

Si la consommation d’électricité verte n’est transférée que du travail à la maison des employés, cela aura sans doute un impact relativement faible à terme sur les revenus des producteurs d’énergie renouvelable, du moins quand la récession sera terminée.

Car, en fin de compte, ce sont les utilities -les distributeurs d’énergie- qui achemineront encore cette énergie propre consommée davantage dans les résidences que dans les entreprises et les institutions aux États-Unis.

Et ces utilities américaines devront acheter cette électricité verte auprès de producteurs comme Hydro-Québec, Boralex ou Innergex.

Par contre, si les entreprises et les consommateurs américains préfèrent se tourner vers des énergies fossiles comme le gaz naturel -une source d’énergie qui émet moins de gaz à effet de serre que le charbon ou le pétrole- par patriotisme économique ou pour réduire leur facture énergétique, les producteurs d'énergie verte en pâtiront.

 


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

Sur le même sujet

Développer l'hydrogène vert au Québec ne sera pas facile

17/09/2020 | François Normand

Une étude fait une analyse FFOM (forces, faiblesses, opportunités, menaces) de l’environnement d’affaires au Québec.

Propulser l'électricité renouvelable

Édition du 09 Septembre 2020 | François Normand

ÉNERGIE. Le Canada est depuis longtemps reconnu pour son expertise en matière d'énergie renouvelable. Les énergies...

À la une

Nuvei récolte 700M$US lors de son entrée en Bourse

C'est le montant le plus élevé jamais obtenu par une entreprise techno lors de son entrée sur le parquet torontois.

Cyberattaques du mois d'août: 48 500 utilisateurs de l'ARC touchés

Quatre fois plus de Canadiens que prévu ont été touchés par les cyberattaques du mois d'août.

Transat A.T. et Air Canada discutent toujours avec Ottawa

Il reste un peu plus de trois mois avant la dernière échéance pour finaliser la vente de Transat à Air Canada.