Sophie Brochu devient PDG d'Hydro-Québec

Publié le 01/04/2020 à 13:30, mis à jour le 01/04/2020 à 16:49

Sophie Brochu devient PDG d'Hydro-Québec

Publié le 01/04/2020 à 13:30, mis à jour le 01/04/2020 à 16:49

Par François Normand

(Photo: Benjamin Nantel)

L’ancienne patronne d’Énergir Sophie Brochu sera la prochaine PDG d’Hydro-Québec, a appris Les Affaires. Le gouvernement du Québec devrait faire l’annonce de sa nomination ce mercredi après-midi.

Mme Brochu succéderait ainsi au PDG sortant Éric Martel, qui a quitté la société d’État pour remplacer Alain Bellemare à la tête de Bombardier. Au moment de mettre l’article en ligne, Québec n’avait pas répondu à notre courriel pour confirmer cette nomination.

Sophie Brochu a quitté la direction d’Énergir à la fin de 2019, après avoir passé 12 ans à la tête de cette entreprise énergétique qu’elle a transformée de fond en comble pour en faire un «énergéticien», comme elle l’a déjà indiqué en entrevue à Les Affaires.

Ainsi, au fil des ans, Énergir (auparavant Gaz Métro) est passée de la distribution de gaz naturel à la production d’énergie renouvelable (éolien, hydroélectricité, solaire, fumier) au Québec et dans le nord-est des États-Unis, notamment au Vermont.

Vers une transformation d’Hydro-Québec?

L’éventuelle arrivée de Sophie Brochu à la tête d’Hydro-Québec annonce-t-elle aussi des transformations en profondeur de la société d’État, voire une intégration du secteur québécois de l’énergie?

Une source de l’industrie qui requiert l’anonymat se pose la question.

Comme plusieurs gros producteurs d’énergie, Hydro-Québec cherche aussi à diversifier ses activités, même si la production, le transport et la distribution d’hydroélectricité demeurera -et de loin- sa principale activité.

Par exemple, en décembre, le gouvernement du Québec a autorisé la société d’État à débuter la construction de ses premières véritables centrales solaires sur la rive-sud de Montréal.

En février, Hydro-Québec a aussi investi 661 millions de dollars sous la forme d’un placement privé dans le producteur d’énergie renouvelable québécois Innergex, et ce, afin d’investir conjointement dans des projets d’énergie verte dans le monde.

 

Sur le même sujet

Cenovus réduit son programme de dépenses pour 2020

Cenovus Energy a réduit mardi de 32% son programme de dépenses en immobilisations pour 2020.

Pétrole: les producteurs canadiens plus résilients que les américains

09/03/2020 | François Normand

La plupart des producteurs de pétrole de schiste aux États-Unis ont des flux de trésorerie négatifs, selon un rapport.

À la une

Crise des finances publiques? Quelle crise?

30/05/2020 | François Normand

ANALYSE - Quand il y a des crises graves, les gouvernements haussent les impôts. C'est la leçon du 20e siècle.

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.