Rio Tinto renonce à deux importants projets d'investissement au Québec

Publié le 16/10/2019 à 17:00

Rio Tinto renonce à deux importants projets d'investissement au Québec

Publié le 16/10/2019 à 17:00

Par La Presse Canadienne

Jean-Sebastien Jacques, PDG de Rio Tinto (Photo: Getty Images)

Citant entre autres les prix de l’aluminium, Rio Tinto a décidé de mettre sur la glace, pour une période indéterminée, deux importants projets que le géant minier australo-britannique évaluait au Québec.

Dans un message transmis mercredi à ses travailleurs, l’entreprise renonce ainsi à son projet de centre de billettes à son site d’Alma, qui aurait pu se traduire par l’ajout d’une cinquantaine d’emplois permanents, ainsi qu’à la construction de 16 nouvelles cuves à son usine AP60 d’Arvida, au Saguenay.

Rio Tinto évaluait ces projets au moins depuis l’été dernier lorsqu’elle avait annoncé le renouvellement de son entente de continuité avec le gouvernement québécois et un investissement de 200 millions $ à Arvida.

À l’époque, le directeur exécutif des opérations Atlantique de Rio Tinto, Gervais Jacques, avait indiqué, au cours d’une entrevue téléphonique avec La Presse canadienne, que ces deux projets représentaient des investissements potentiels d’environ 300 millions $.

Actuellement, le prix de la tonne d’aluminium se négocie aux alentours de 1700 $ US, soit à un niveau « plus bas qu’au milieu de la dernière crise financière », souligne Rio Tinto dans son message.

Si elle n’ira pas de l’avant avec ces deux projets, la multinationale souligne qu’elle a déjà annoncé des investissements de 250 millions $ à son usine d’alumine Vaudreuil et qu’elle effectue en moyenne des investissements de 350 millions $ par année dans d’autres initiatives au Québec.

Par voie de communiqué, le Syndicat des travailleurs de l’aluminium d’Alma, associé au Syndicat des Métallos, dit avoir appris avec une « grande déception » la décision de Rio Tinto, reprochant à l’entreprise un manque de vision.

Leur président, Sylvain Maltais, a rappelé que les Métallos avaient accepté de rouvrir leur convention collective afin de garantir la paix industrielle l’an dernier, soulignant au passage que cela ne tenait plus.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...