Résolu reçoit une mise en demeure du label FSC

Publié le 16/03/2015 à 17:06

Résolu reçoit une mise en demeure du label FSC

Publié le 16/03/2015 à 17:06

Par AFP

Le label international de certification de développement durable de l'industrie forestière, FSC, a exhorté lundi le groupe canadien Produits forestiers Résolu (PFR) de cesser «immédiatement» sa campagne de dénigrement et d'adopter des pratiques plus respectueuses de l'environnement. 

Leader canadien de la sylviculture, PFR a été privé ces deux dernières années de licences FSC en raison du non respect de traités conclus avec des populations autochtones ou pour des efforts jugés insuffisants pour la protection d'espèces animales, le caribou forestier en particulier. 

Résolu, dont les arguments ont été repris par plusieurs élus locaux, a accusé à plusieurs reprises ces derniers jours le groupe écologiste Greenpeace d'être à l'origine de la perte de ces licences, mettant en doute l'indépendance du processus d'attribution du label FSC. 

Créé lors du sommet de Rio de juin 1992 et désormais largement adopté par l'industrie forestière, le label FSC (forest stewardship council) garantit que le bois étiqueté ainsi est issu du développement durable. Son label est devenu une exigence pour nombre de multinationales, tant pour le bois utilisé dans l'ameublement, que dans la pâte à papier des dépliants publicitaires, par exemple.

Le fonctionnement de ce label au Canada repose sur la collaboration entre industriels, environnementalistes et représentants des peuples autochtones. 

«Nous mettons en demeure Produits forestiers Résolu de cesser immédiatement ses activités et communications discriminatoires et de prendre les mesures correctives et préventives appropriées pour se conformer à l’ensemble des statuts du FSC», a écrit le directeur général de FSC, Kim Carstensen, dans une lettre ouverte au PDG de PFR, Richard Garneau.

Rappelant que l'adhésion au système FSC était «volontaire», M. Carstensen reproche notamment à M. Garneau d'avoir «insinué», lors d'une récente interview à la télévision, «que la suspension des certificats FSC de (PFR) par le certificateur s’expliquait par la pression indue exercée par Greenpeace».

«Nous ne pouvons plus tolérer de tels incidents», avertit le directeur général de FSC, demandant au groupe forestier canadien de faire preuve de «bonne foi».

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de Résolu, Karl Blackburn, a assuré qu'en «aucune façon» l'entreprise sylvicole «n'a souhaité nuire à la crédibilité de FSC».

À la une

Montréal, bientôt la capitale mondiale des taxis aériens?

C'est le «rêve ambitieux» que chérit le président de CAE, Marc Parent.

Bourse: Wall Street, le Dow Jones rebondit et efface les pertes de la semaine passée

Mis à jour il y a 42 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse.

Wall Street: Lucid, visé par une enquête du SEC, s'effondre

09:47 | AFP

Le fabricant de véhicules électriques fait l'objet d'une enquête du SEC sur les conditions de son entrée en Bourse.