Rémunération en hausse de près de 14% pour le patron de Résolu

Publié le 14/04/2015 à 15:06

Rémunération en hausse de près de 14% pour le patron de Résolu

Publié le 14/04/2015 à 15:06

Par La Presse Canadienne

En dépit d'une perte nette dégagée en 2014 par Produits forestiers Résolu (TSX:RFP), la rémunération globale de son président et chef de la direction, Richard Garneau, a progressé d'environ 14%.

M. Garneau a reçu 3,96 millions $US, un montant qui comprend entre autres une prime de 219 924 $US. Son salaire de base a quant à lui grimpé de 5,94% au cours de l'exercice pour s'établir à 925 820 $US.

La rémunération totale des patrons combine à la fois les salaires de base, les primes ainsi que les contributions aux régimes de retraite.

Au total, les cinq plus hauts dirigeants de Résolu se sont partagé 9,32 millions $ US, d'après la circulaire de sollicitation en vue de l'assemblée annuelle des actionnaires, le 29 mai. 

Pour l'exercice 2014 terminé le 31 décembre dernier, Résolu a dégagé une perte nette de 277 millions $US, ou 2,93 $US par action, ce qui était moins élevé que les 639 millions $US, ou 6,75 $US par action, perdus l'année précédente.

La performance financière de 2013 avait toutefois été influencée négativement par une charge fiscale hors trésorerie estimée à 572 millions $US.

Sur une base ajustée, en excluant les éléments non récurrents, l'entreprise établie à Montréal a dégagé un profit de 46 millions $US, ou 49 cents par action, en baisse de 57% comparativement à l'exercice 2013. 

Pendant l'exercice, l'action de Résolu a néanmoins progressé de près de 21%, ou 3,55 $. Mardi après-midi, à la Bourse de Toronto, elle se négociait à 22,71 $, en recul de neuf cents. 

Résolu a également perdu d'importants clients au cours de la dernière année comme le géant du commerce de détail Best Buy, qui a délaissé la papetière parce qu'elle ne détenait pas tous ses certificats du Forest Stewardship Council (FSC).

Cela avait notamment mené M. Garneau à effectuer une sortie en règle à l'endroit du groupe écologiste Greenpeace, l'accusant de répandre de fausses allégations à l'endroit de Résolu.

Le grand patron de l'entreprise avait ressorti les mêmes arguments en justifiant, le mois dernier, la fermeture d'une machine à papier à son usine d'Alma, au Lac-Saint-Jean, une décision qui menace 85 emplois.

L'assemblée annuelle de Résolu aura par ailleurs lieu à Augusta, en Georgie, aux États-Unis, une décision qui n'a rien à voir avec la dispute publique entre Greenpeace et l'entreprise, a indiqué un porte-parole, Karl Blackburn.

«Il n'y a aucun lien à faire avec ça, a-t-il dit. Nous aimons tenir l'assemblée dans des régions où nous avons des opérations. Nous avions annoncé l'an passé que ça serait aux États-Unis.» 

Résolu possède ou exploite quelque 40 usines de pâtes, de papiers et de produits du bois au Canada, aux États-Unis ainsi qu'en Corée du Sud. La société commercialise ses produits dans près de 80 pays.

À la une

Minéraux critiques et stratégiques: attention aux angles morts

30/10/2020 | François Normand

ANALYSE — L'implantation d'un grand constructeur de voitures électriques au Québec serait un «game changer».

Bourse: Wall Street termine son pire mois depuis mars

Mis à jour le 30/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine dans le rouge vendredi pour son avant-dernière séance avant l’élection.

Titres en action: Shaw, Impériale, Colgate-Palmolive, Chevron...

Mis à jour le 30/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.