Québec injectera 450 M$ sur deux ans en travaux sylvicoles

Publié le 09/02/2015 à 13:33

Québec injectera 450 M$ sur deux ans en travaux sylvicoles

Publié le 09/02/2015 à 13:33

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

Québec injectera 450 millions $ sur deux ans dans des travaux sylvicoles dans les zones d'exploitation forestière, soit 225 millions $ en 2015-2016 et la même somme en 2016-2017, mais n'est pas encore prêt à annoncer une révision de la limite nordique d'exploitation. 

L'annonce des investissements a été faite lundi par le premier ministre Philippe Couillard à Dolbeau-Mistassini, dans sa circonscription de Roberval au Lac-Saint-Jean.

Les investissements en travaux sylvicoles sont habituellement annoncés sur une base annuelle mais la décision d'en faire une annonce sur deux ans vise à assurer une plus grande sécurité aux travailleurs forestiers qui oeuvrent dans ce domaine.

Lorsque des craintes lui ont été transmises quant à la disponibilité de la ressource forestière, M. Couillard a soutenu qu'il y a toujours des millions de mètres cubes de bois disponibles pour la récolte.

Il a ajouté que toutes les décisions touchant l'exploitation forestière tiendront compte des questions de protection du territoire et du caribou forestier, une espèce menacée, mais qu'elles seront prioritairement analysées en fonction de leur impact sur l'emploi, rappelant que le développement durable comprend aussi les familles qui vivent sur le territoire, particulièrement dans le domaine forestier. 

Les investissements annoncés lundi sont axés sur l'entretien des zones en exploitation, la planification forestière, l'exécution, le suivi et le contrôle des interventions en forêt, le mesurage des bois et l'attribution des droits forestiers. 

Repousser la limite nordique?

Interrogé sur la possibilité de repousser la limite nordique d'exploitation, Philippe Couillard n'a pas voulu s'aventurer sur ce terrain, se contentant de dire que des scénarios sont à l'étude, tout en notant qu'une grande partie du troupeau de caribou forestier se trouve déjà au nord de cette limite. 

Des industriels n'ont pas caché dans le passé leur intérêt pour cette ressource située, de façon générale, au nord du 51e parallèle.

Établie dans les années 1970 et modifiée à quelques reprises depuis, la limite nordique vise à protéger des zones forestières qui ont plus de difficultés à se régénérer et qui sont moins résilientes que celles plus au sud. Des études indiquent que l'exploitation industrielle au-delà de la limite nordique pourrait y mettre en péril les écosystèmes forestiers ainsi que la conservation de la biodiversité.

La question de la limite nordique est à l'étude et le ministre des Forêts, Laurent Lessard, doit proposer des scénarios dans un avenir rapproché. 

Relance de l'usine de Chambord 

Le premier ministre Couillard n'a par ailleurs pas caché une certaine impatience lorsque la question d'une relance de l'usine Panneaux Chambord, dans la municipalité du même nom, a été soulevée. 

M. Couillard a déclaré que «la main du gouvernement» était autour du bois de l'usine et a averti son propriétaire, la firme Louisiana Pacific, qu'il avait intérêt à donner dans les plus brefs délais «des garanties très précises avec des dates, des investissements et des (emplois)», sans quoi des interventions pourraient être envisagées. 

Fermée depuis 2008 mais entretenue pour une éventuelle relance par la compagnie Louisiana Pacific, l'usine détient toujours des droits de coupe sur les espèces feuillues du secteur, ce qui restreint l'accès aux exploitants de bois résineux.

Louisiana Pacific affirme qu'elle est à préparer une proposition pour le gouvernement du Québec concernant cette usine, dont la relance pourrait générer de 400 à 500 emplois directs et indirects dans une région dont l'industrie forestière a été durement éprouvée au cours des dernières années.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Stella-Jones: Brian McManus part l’esprit tranquille

Entrevue. Le PDG explique les raisons de son départ et ce qu’il voit pour Stella-Jones pour la suite.

Immobilier: un bon 2e trimestre malgré un mois de juin moins éclatant

Il y a 22 minutes | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En juin, les ventes de propriétés résidentielles ont reculé par rapport à la même période l'an dernier.

Desjardins: une protection numérique permanente offerte à tous les membres

Mis à jour à 11:27 | La Presse Canadienne

L’affaire se transportera également à Ottawa, lundi après-midi.