Québec évalue la possibilité d'arrêter l'exploitation des hydrocarbures

Publié le 15/09/2021 à 12:48

Québec évalue la possibilité d'arrêter l'exploitation des hydrocarbures

Publié le 15/09/2021 à 12:48

Par La Presse Canadienne

Le ministre a précisé que l’interdiction potentielle de tout projet d’oléoduc ou de gazoduc s’inscrit également dans la réflexion. (Photo: La Presse Canadienne)

Le gouvernement Legault évalue la possibilité de mettre un terme à l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures au Québec, a indiqué le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien. 

Le ministre réagissait ainsi à l’information rapportée par La Presse, mercredi matin, selon laquelle Québec annoncerait bientôt que toutes les énergies fossiles resteraient dans le sol sur le territoire québécois. 

La contestation de la Loi et le règlement sur les hydrocarbures dans le dossier du forage du site Galt, près de Gaspé, a été un facteur pour évaluer cette avenue, a expliqué le ministre Julien, en point de presse mercredi matin, à l’Assemblée nationale. 

Il a refusé de donner son autorisation au projet en raison des risques sur le milieu hydrique. Une décision du tribunal serait attendue au cours des prochains mois. 

«Ce que j’ai demandé aux fonctionnaires du ministère, c’est regarder toutes les possibilités dépendant comment va tourner essentiellement ce jugement−là. Et effectivement, l’avenue d’interdire l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures au Québec et des conséquences de ça est actuellement analysée par mon ministère», a mentionné Jonatan Julien. 

Le ministre ne s’est pas avancé sur d’éventuels dédommagements pour les entreprises encore détentrices de permis pour l’exploitation et l’exploration de gaz, affirmant que cet aspect est aussi en analyse. Il a toutefois précisé que les compensations sont chiffrées en fonction des sommes investies et du travail déjà réalisé. 

Bien qu’aucune nouvelle demande de permis n’ait été déposée depuis l’adoption de la Loi et le règlement sur les hydrocarbures en 2018, le ministre souhaite se préparer à toute éventualité concernant le jugement dans le dossier Galt. 

«Si cette décision−là est à l’effet que la loi et le règlement ne sont pas bien adaptés, on va devoir réagir. Donc, on se prémunit actuellement par des analyses concrètes, et, c’est vrai, on regarde tous les scénarios. Tout est sur la table, dont interdire l’exploitation et l’exploration gazière», a-t-il déclaré. 

Le ministre a précisé que l’interdiction potentielle de tout projet d’oléoduc ou de gazoduc s’inscrit également dans la réflexion. 

Sur le même sujet

Hydro-Québec et Énergir s'allient pour diminuer la consommation de gaz naturel

Leur partenariat va permettre de diminuer de 70% la consommation de gaz naturel des clients.

Le pari risqué d'Énergir pour sa transition énergétique

03/07/2021 | François Normand

ANALYSE. Sa crédibilité est à risque en faisant une mise à jour de ses progrès à court terme, mais c'est un beau risque.

À la une

Sauvés de l’imperfection avec Marché SecondLife

Des aliments imparfaits non périssables seront offerts sur internet aux consommateurs par Marché SecondLife.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour il y a 45 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

L’Europe ancrée dans le vert, tendance contrastée à Wall Street et le pétrole monte encore.

Facebook met sur pause le développement d'une version d'Instagram pour les enfants

Il y a 13 minutes | AFP

L'entreprise souhaite prendre plus de temps pour travailler avec les parents, les experts et les décideurs politiques.