Projets sur la glace pour Petro-Canada

Publié le 25/11/2008 à 00:00

Projets sur la glace pour Petro-Canada

Publié le 25/11/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
M. Brenneman, qui s'adressait aux représentants des médias à la veille de la journée des investisseurs de l'entreprise, a indiqué que l'expansion du projet de McKay River et l'amélioration des installations de Montréal n'avaient pas reçu le feu vert des autorités de réglementation et des responsables de la société.

Il a ajouté que cela donnait à Petro-Canada l'occasion de voir ces projets dans une perspective de coûts et non d'échéancier.

Petro-Canada comptait doter sa raffinerie de Montréal d'une unité de cokéfaction, mais la décision à ce sujet a été reportée à plus tard, d'ici à ce qu'ait été réglé le conflit de travail qui se poursuit à l'usine.

La semaine dernière, Petro-Canada et ses deux partenaires dans le projet d'exploitation des sables bitumineux de Fort Hills, en Alberta, ont annoncé le report, jusqu'à l'an prochain, de leur décision d'investissement relativement à la portion d'exploitation minière du projet.

Les trois sociétés ont également décidé de repousser pour le moment la construction d'une usine de valorisation afin de diminuer les risques liés aux coûts globaux du projet.

Petro-Canada, UTS Energy et Teck Cominco vont de plus revoir chaque contrat d'approvisionnement et de construction dans le but de réduire les coûts du projet, qui atteignent actuellement près de 24 milliards $.

A la Bourse de Toronto, lundi, le cours des actions de Petro-Canada a terminé la journée à 24,75 $, en hausse de 2,26 $, soit 10,05 pour cent, par rapport à son taux de clôture précédent.



À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?