Petronas abandonne un projet de 36G$ au Canada

Publié le 25/07/2017 à 16:33

Petronas abandonne un projet de 36G$ au Canada

Publié le 25/07/2017 à 16:33

Le pétrolier malaisien Petronas a annoncé mardi l'abandon de son projet géant de construction de deux terminaux pour exporter du gaz liquéfié de la côte ouest du Canada, un projet décrié et longtemps combattu par les écologistes et les Autochtones.

Après avoir obtenu le feu vert en septembre 2016 du gouvernement canadien, le projet Pacific Northwest LNG est abandonné, a indiqué Petronas qui avance comme raison des prix déprimés du gaz et des changements du marché de l'énergie.

Pacific NorthWest LNG n'ira pas de l'avant avec le mégaprojet de gaz naturel liquéfié de 36 milliards $ qu'il prévoyait construire en Colombie-Britannique.

Le consortium a indiqué mardi que la décision de Petronas et ses partenaires faisait suite à une étude minutieuse des changements dans les conditions du marché.

Le vice-président directeur et chef de la direction des activités en amont de Petronas, Anuar Taib, a expliqué que la faiblesse persistante des prix et les changements dans l'industrie de l'énergie expliquaient cette décision.

Les prix du gaz naturel liquéfié ont été touchés par une surabondance mondiale attribuable à l'entrée en production de plusieurs projets, ce qui a bousculé les conditions économiques du développement.

Le consortium a déjà investi des milliards de dollars dans le développement de champs de gaz naturel en Colombie-Britannique. Mais son projet aurait exigé l'injection de beaucoup plus d'argent _ notamment pour la construction d'un terminal de gaz naturel liquéfié de 11,4 milliards $ à Port Edward.

Le projet, qui avait obtenu l'approbation du premier ministre Justin Trudeau l'an dernier, visait à réduire le recours au charbon en Asie, mais il était aussi critiqué pour ses éventuelles émissions de gaz à effet de serre.

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.