Pétrolia explose en Bourse après s'être alliée à un fonds français

Publié le 22/07/2010 à 15:46

Pétrolia explose en Bourse après s'être alliée à un fonds français

Publié le 22/07/2010 à 15:46

Le forage du puits de Pétrolia Haldimand N°2. Photo : Pétrolia

Le titre de la société d’exploration pétrolière québécoise Pétrolia bondit de plus de 30% à la Bourse de Toronto après l’annonce de son association avec un fonds d’investissement français.

La direction de Pétrolia qui qualifie cette annonce d’étape importante dans le développement du champ pétrolier Haldimand, situé près de Gaspé. Le fonds Investcan Energy, une filiale de la française SCDM Énergie, acquerra ainsi 50 % des intérêts de Pétrolia ainsi que 13 permis d’exploitation en échange de 15 M$.

De ce montant, 6,5 M$ seront versés à Pétrolia à titre de remboursement des coûts passés.

En plus d’un apport financier, Investcan Energy fournira à Pétrolia une expertise technique pour la mise en production du champ pétrolier gaspésien.

«Après avoir fait une découverte, en avoir évalué le potentiel, acquis les territoires qui l’entourent, nous franchissons aujourd’hui une étape déterminante vers la mise en production du champ pétrolier Haldimand», a commenté le président de Pétrolia, André Proulx.

Investcan Energy est une filiale à 100 pourcent de SCDM Energie, elle-même filiale à 100 pourcent de SCDM, société française privée et fermée, basée à Paris, dont les deux actionnaires sont Martin et Olivier Bouygues.

Pétrolia est une société d’exploration pétrolière et gazière junior qui possède des intérêts dans un domaine minier couvrant 15 000 km², soit environ 18 % du territoire québécois sous permis.

Vers 15h00, le titre de Pétrolia s'appréciait de 30,77%, ou 16 cents, à 68 cents à la Bourse de Toronto.

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.