Nunavut Iron Ore bonifie son offre pour l'acquisition de Baffinland

Publié le 29/12/2010 à 10:22

Nunavut Iron Ore bonifie son offre pour l'acquisition de Baffinland

Publié le 29/12/2010 à 10:22

Par La Presse Canadienne

Nunavut Iron Ore Acquisition a augmenté son offre pour l'acquisition de Baffinland Iron Mines (TSX:BIM) à 1,40 $ par action, et a aussi bonifié le nombre d'actions qu'elle est prête à acheter.


L'offre révisée, qui estime la valeur de Baffinland à 484,2 millions $, fait monter les enchères dans le combat pour la prise de contrôle entre Nunavut Iron Ore et le géant mondial de l'acier ArcelorMittal.


ArcelorMittal a offert 1,25 $ par action pour une participation de 100 pour cent dans Baffinland, tandis que Nunavut Iron Ore, une filiale de Energy & Minerals Group, se propose d'acquérir seulement une participation majoritaire dans la compagnie minière canadienne.


Nunavut Iron Ore a indiqué mercredi viser désormais un contrôle de 60 pour cent des parts de Baffinland, incluant les actions qu'elle détient actuellement. La compagnie proposait précédemment d'accroître seulement sa participation à 50,1 pour cent.


Le cours des actions de Baffinland Iron Mines était de 1,36 $, mercredi avant-midi, en hausse d'environ 1,5 pour cent.


ArcelorMittal avait indiqué la semaine dernière que son offre, qui estime la valeur de Baffinland à environ 492 millions $, ne serait pas prolongée au-delà de l'échéance du 29 décembre.


ArcelorMittal et Nunavut Iron luttent pour le contrôle du projet Mary River de Baffinland, sur la Terre de Baffin, dans l'Arctique canadien, qui contient plusieurs millions de tonnes de réserves de minerai de fer.


ArcelorMittal, le plus important producteur d'acier au monde, tente d'accroître ses réserves de minerai de fer dans le but de se prémunir contre l'augmentation des prix.


Les trois plus importants fournisseurs de minerai de fer au monde ont décidé plus tôt cette année d'établir les prix des contrats sur une base trimestrielle plutôt qu'annuelle, rendant les producteurs d'acier plus vulnérables aux fluctuations de prix.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Projet Windfall : Osisko perce le plus long trou de forage au pays

BLOGUE. En phase avancée d’exploration, le projet aurifère du lac Windfall en Abitibi a le potentiel de ...

Yamana ou Lundin: qui a fait une bonne affaire?

Édition du 04 Mai 2019 | StĂ©phane Rolland

CHRONIQUE. Combien vaut la mine Chapada ? Son vendeur Yamana Gold (YRI, 2,97 $) dit que le marché y accorde...

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque Ă  la Chine

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.