Moins de surveillance environnementale des sables bitumineux en Alberta

Publié le 04/08/2020 à 08:49

Moins de surveillance environnementale des sables bitumineux en Alberta

Publié le 04/08/2020 à 08:49

Par La Presse Canadienne

(Photo: Getty Images)

Les gouvernements du Canada et de l’Alberta ont signé un accord qui prévoit d’importantes réductions dans la surveillance environnementale des sites de sables bitumineux.

L’accord signé le 7 juillet dernier, dont une copie a été obtenue par La Presse Canadienne, démontre que le budget du programme fédéral-provincial a été réduit de 25 %, de 58 millions $ l’année dernière à 44 millions $ cette année.

Aucune étude n’est prévue dans les environs du principal affluent de la rivière Athabasca, dans les zones humides ou parmi les populations de poissons et d’insectes.

Le programme de surveillance a été mis en place par le gouvernement conservateur du premier ministre Stephen Harper en 2012 afin de permettre le financement d’études de scientifiques des gouvernements, mais aussi du secteur privé.

Jim Herbers, qui dirige l’un de ces organismes privés, l’institut Alberta Biodiversity Monitoring, raconte s’être fait dire que les compressions dans le programme de surveillance visaient à protéger les travailleurs de la COVID-19.

Le gouvernement du Canada et celui de l’Alberta se sont abstenus de répondre aux demandes d’entrevue.

Le critique en Environnement du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Alberta, Marlin Schmidt, affirme pour sa part que la décision de sabrer dans le programme de surveillance nuira à la protection de l’environnement de même qu’à la réputation internationale de l’industrie albertaine des sables bitumineux.

 


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Conjoints de fait, connaissez-vous la convention de vie commune?

EXPERT INVITÉ. Ce document décrit les modalités patrimoniales s'appliquant durant votre union et lors d'une rupture.

À surveiller: Best Buy, Square et Kinaxis

08:19 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Best Buy, Square et Kinaxis? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles ...

Un petit truc malin pour surmonter un gros coup de blues

BLOGUE. Pandémie, récession, chômage... Voici comment dénicher un rayon de soleil au milieu de tous ces nuages noirs!