Les négociations pour protéger la forêt boréale sont rompues

Publié le 21/05/2013 à 13:21

Les négociations pour protéger la forêt boréale sont rompues

Publié le 21/05/2013 à 13:21

Par La Presse Canadienne

Trois ans d'efforts pour protéger la forêt boréale au Canada se sont terminés en échec avec la rupture des négociations entre les environnementalistes et l'industrie forestière.

Produits forestiers Résolu (TSX:RFP) a déclaré mardi être déçue de l'incapacité des différents intervenants de s'entendre sur un plan pour trouver un équilibre entre les efforts de conservation et les considérations sociales et économiques.

Les pourparlers ont commencé en 2010 lorsque sept organisations environnementales et 19 compagnies forestières ont convenu de se pencher sur les moyens de protéger le caribou des bois, un espèce menacée, tout en permettant l'accès aux entreprises à 72 millions d'hectares de forêt publique.

L'Association des produits forestiers du Canada a décrit l'Entente sur la forêt boréale canadienne (EFBC) comme la plus vaste et la plus complexe entente de ce genre jamais conclue dans le monde.

Greenpeace et la coalition Canopy s'étaient récemment retirés des discussions prétextant qu'il n'y a eu aucun résultat depuis 2010.

Résolu affirme avoir fait une série de propositions, lors d'une dernière ronde intensive de négociations, qui comprenait notamment la conservation de 204 000 hectares additionnels de forêt dans le nord-ouest ontarien.

L'entreprise dit avoir aussi accepté de porter le pourcentage total de zones protégées à 12 pour cent au Québec, soit l'équivalent de 692 000 hectares de forêt québécoise, avec priorité aux meilleurs habitats pour les caribous des bois.

Le chef de la direction Richard Garneau estime que les communautés rurales et nordiques ainsi que les Premières Nations "ont déjà suffisamment payé le prix des défis économiques et de la concurrence auxquels l'industrie a fait face au cours de la dernière décennie".

À la une

Reprendre le flambeau d'une entreprise sans se brûler

Il y a 55 minutes | Catherine Charron

BALADO. Voici comment un repreneur peut insuffler ses idées plus ambitieuses aux autres actionnaires

Meilleure année en plus de 30 ans pour les mises en chantier

Il y a 8 minutes | Charles Poulin

Il s'agit du plus fort total de mises en chantier depuis 1987, selon l'APCHQ et la SCHL.

Bourse: vif repli à Wall Street quand les rendements obligataires flambent

Mis à jour il y a 33 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture sur un recul de plus de 200 points.