Les Canadiens perdent confiance en l'avenir

Publié le 24/11/2008 à 00:00

Les Canadiens perdent confiance en l'avenir

Publié le 24/11/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Dans la région des Prairies, la confiance des consommateurs a enregistré son plus important recul mensuel jamais recensé. Des baisses ont aussi été observées en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec, alors que dans l'Atlantique, une hausse de 0,2 pour cent a été enregistrée.

Paul Darby, économiste principal adjoint au Conference Board, a indiqué, lundi, en commentant ces résultats, que la confiance des consommateurs au Canada est descendue à des niveaux qui n'avaient été atteints précédemment qu'en 1982 et 1990, soit deux périodes de récession.

Selon M. Darby, les problèmes des marchés boursiers ont certainement eu un effet négatif sur la perception qu'ont les consommateurs de leur situation familiale et des perspectives d'emploi.

Les calculs du Conference Board sont basés sur un sondage effectué entre le 6 et le 13 novembre. La marge d'erreur est de plus ou moins 2,19 pour cent, 19 fois sur 20.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre ThĂ©roux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

Il y a 31 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.