Le PDG de Mines Richmont évincé

Publié le 03/07/2014 à 10:55

Le PDG de Mines Richmont évincé

Publié le 03/07/2014 à 10:55

Par Suzanne Dansereau

Le Conseil d’administration de Mines Richmont a destitué de ses fonctions le PDG de l’entreprise, Paul Carmel. La décision a été annoncée par voie de communiqué le 2 juillet.

Selon des sources proches du dossier, deux raisons motivent ce geste. A la tête de Mines Richmont depuis deux ans, Paul Carmel n’a pas su créer de la valeur pour les actionnaires. L’action de ce petit producteur d’or québécois établi à Rouyn-Noranda se situe autour de 1,50$, tandis que quelque temps avant son arrivée en 2012, elle s’élevait à plus de 12$.

D’autre part, le conseil d’administration estime que M. Carmel pas réussi à bien optimiser les actifs de Mines Richmont, notamment le développement de sa propriété ontarienne de Island Gold. Sous la mine Island Gold, on a trouvé plus de 1 million d’onces de ressources, et de l’or à une teneur élevée (9 grammes par once).

Selon le conseil d’administration, le développement de ces ressources ne s’est pas fait de façon assez musclée et ne permettra pas de réussir la stratégie de croissance de la minière.

Depuis sa création en 1981, Mines Richmont a produit plus de 1,4 million d’onces d’or à partir de gisements au Québec, en Ontario et à Terre-Neuve. Les mines en production qu’elle détient sont: Island Gold, en Ontario, et Monique, Beaufor et W Zone, en Abitibi.

C’est Elaine Ellingham, une géologue et ancienne dirigeante minière, membre du conseil d’administration de Mines Richmont depuis quatre ans, qui prendra les rênes de la minière jusqu’à ce que le conseil d'administration trouve un successeur à M. Carmel. Le CA de Mines Richmont est présidé par Greg Chamandy, le fondateur des Vêtements de sport Gildan, qui détient 12% des actions de la minière.

 

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.