Le patron d'Encana s'en prend à la compétitivité du Canada

Publié le 10/10/2018 à 14:39

Le patron d'Encana s'en prend à la compétitivité du Canada

Publié le 10/10/2018 à 14:39

Par La Presse Canadienne

Le patron d’Encana (ECA) affirme que la politique gouvernementale fait du Canada un lieu de moins en moins concurrentiel pour le forage de pétrole et de gaz naturel.


Doug Suttles affirme que le diesel nécessaire pour forer et achever chaque puits dans le nord-est de la Colombie-Britannique coûte environ 100 000 $ en taxes sur le carbone, un coût que ses concurrents dans des zones similaires aux États-Unis ne paient pas.


M. Suttles, qui participait à une table ronde sur l’énergie à Calgary, a expliqué que les puits d’Encana produisaient du gaz naturel à combustion propre, qui est ensuite traité dans l’une des trois centrales à gaz récemment construites utilisant de l’hydroélectricité, qui ne produit pas d’émissions de gaz à effet de serre.


À terme, au fur et à mesure que les installations sont construites, le gaz naturel sera acheminé vers un terminal d’exportation de gaz naturel liquéfié alimenté à l’énergie hydroélectrique situé sur la côte Ouest, puis en Asie, où il pourra remplacer le charbon pour la production d’électricité.


Cependant, M. Suttles regrette que son travail pour la réduction des émissions mondiales ne soit pas reconnu, et déplore le fait que, compte tenu des réductions d’impôt sur les sociétés pilotées par le président Donald Trump, son entreprise paie un impôt sur le revenu plus élevé au Canada qu’aux États-Unis.


Le chef de la direction d’Encana, qui a refusé de parler aux journalistes après son discours, a affirmé que le Canada devait jouer un rôle plus important dans le leadership énergétique mondial responsable.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Miser sur le pétrole canadien est-il un bon pari?

BLOGUE. La chute dramatique du cours du pétrole canadien réveille le réflexe à contre-courant des financiers.

Encana prévoit générer des flux de trésorerie plus tôt que prévu

L'entreprise estime que sa marge de trésorerie de 2018 atteindra en moyenne 16 $ par baril d’équivalent pétrole.

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.