Le patron d'Encana s'en prend à la compétitivité du Canada

Publié le 10/10/2018 à 14:39

Le patron d'Encana s'en prend à la compétitivité du Canada

Publié le 10/10/2018 à 14:39

Par La Presse Canadienne

Le patron d’Encana (ECA) affirme que la politique gouvernementale fait du Canada un lieu de moins en moins concurrentiel pour le forage de pétrole et de gaz naturel.


Doug Suttles affirme que le diesel nécessaire pour forer et achever chaque puits dans le nord-est de la Colombie-Britannique coûte environ 100 000 $ en taxes sur le carbone, un coût que ses concurrents dans des zones similaires aux États-Unis ne paient pas.


M. Suttles, qui participait à une table ronde sur l’énergie à Calgary, a expliqué que les puits d’Encana produisaient du gaz naturel à combustion propre, qui est ensuite traité dans l’une des trois centrales à gaz récemment construites utilisant de l’hydroélectricité, qui ne produit pas d’émissions de gaz à effet de serre.


À terme, au fur et à mesure que les installations sont construites, le gaz naturel sera acheminé vers un terminal d’exportation de gaz naturel liquéfié alimenté à l’énergie hydroélectrique situé sur la côte Ouest, puis en Asie, où il pourra remplacer le charbon pour la production d’électricité.


Cependant, M. Suttles regrette que son travail pour la réduction des émissions mondiales ne soit pas reconnu, et déplore le fait que, compte tenu des réductions d’impôt sur les sociétés pilotées par le président Donald Trump, son entreprise paie un impôt sur le revenu plus élevé au Canada qu’aux États-Unis.


Le chef de la direction d’Encana, qui a refusé de parler aux journalistes après son discours, a affirmé que le Canada devait jouer un rôle plus important dans le leadership énergétique mondial responsable.


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Miser sur le pétrole canadien est-il un bon pari?

BLOGUE. La chute dramatique du cours du pétrole canadien réveille le réflexe à contre-courant des financiers.

Encana prévoit générer des flux de trésorerie plus tôt que prévu

L'entreprise estime que sa marge de trésorerie de 2018 atteindra en moyenne 16 $ par baril d’équivalent pétrole.

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.