Le patron d'Encana défend le projet de déménagement aux États-Unis

Publié le 20/11/2019 à 13:07

Le patron d'Encana défend le projet de déménagement aux États-Unis

Publié le 20/11/2019 à 13:07

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le chef de la direction d’Encana (ECA) a répondu mercredi au gestionnaire d’investissement montréalais Letko, Brosseau & associés, qui a annoncé mardi qu’il voterait contre le déménagement prévu du siège social de la société à Denver.

Doug Suttles, un Texan qui vit à Denver, a affirmé que la société était "déçue" par la position de l’investisseur, qui détient une participation d’environ quatre pour cent dans Encana. La société du secteur pétrolier et gazier fait valoir que le déménagement l’exposerait à des groupes d’investissements plus importants dans les fonds indiciels américains et les comptes à gestion passive, une justification que M. Suttles juge "parfaitement limpide".

De son côté, Letko Brosseau souligne que le déménagement entraînerait l’exclusion d’Encana du S&P/TSX et forcerait les investisseurs qui détiennent le titre par l’entremise des fonds indiciels canadiens ou ceux dont la politique de placement se limite à des placements canadiens à vendre leurs actions d’Encana, ce qui accentuerait le recul du cours de l’action.

M. Suttles n’est cependant pas d’accord avec cet argumentaire et a noté mercredi que la plupart des grands investisseurs d’Encana au Canada possédaient également des sociétés américaines, et s’est dit convaincu que cette décision serait positive pour tous les actionnaires grâce à une exposition au marché américain, beaucoup plus vaste.

Encana a annoncé le déménagement de son siège social dans le cadre d’une réorganisation qui la verrait aussi changer de nom pour Ovintiv et procéder à un regroupement d’actions à raison d’une pour cinq.

Les changements seront soumis à un vote des actionnaires au début de l’année prochaine.

« Notre établissement de domicile aux États-Unis, ainsi que notre changement de nom ultérieur en Ovintiv, reflètent notre transformation majeure et nous alignent davantage sur nos homologues américains », a affirmé M. Suttles dans un communiqué.

« Aujourd’hui, plus de 80 % des investissements en capital d’Encana sont situés aux États-Unis, tout comme 75 % de ses revenus et environ 70 % de ses réserves prouvées. »

Sur le même sujet

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Les actionnaires d'Encana approuvent le déménagement aux États-Unis

L'entreprise changera aussi de nom et deviendra Ovintiv.

À la une

Reitmans ferme des boutiques et coupe 1400 postes

L'enseigne fermera ses magasins Addition Elle et Thyme Maternité au cours de l’été.

Un plan de 400 M $ pour la relance de l'industrie culturelle

« On est confiant de pouvoir rouvrir les lieux de diffusion avant la Fête nationale » a dit la ministre Roy.

Bombardier clôture la vente des CRJ à Mitsubishi pour 550M$US

Bombardier pourra se concentrer sur sa seule source de revenus restante, les avions privés.