Le dollar canadien à 78 cents US

Publié le 24/10/2008 à 00:00

Le dollar canadien à 78 cents US

Publié le 24/10/2008 à 00:00

Par Audrey Myrand-Langlois
À la clôture des marchés vendredi, le dollar canadien valait 78,28 cents US, en baisse de 1,91 cent. La devise, en perte constante depuis quelques semaines, a perdu 7,2 % depuis vendredi dernier.

“Nous continuons de voir une très grande volatilité dans les marchés mondiaux et cela affecte évidemment les marchés des devises”, commente Doug Porter, économiste en chef à la BMO marchés des capitaux à Toronto, à Bloomberg vendredi.

Le huard a perdu 16 % depuis le 30 septembre 2008, la plus grosse perte mensuelle depuis 1950, rappelle Bloomberg. La deuxième plus importante baisse mensuelle du dollar (6,2 %) a été observée en novembre 1976, lorsque le Québec a élu le Parti Québécois.

La chute du huard ce mois-ci est aussi plus importante que n’importe quelle perte annuelle depuis 1950.

Le pétrole en chute libre
Le pétrole, qui représentait 10 % des revenus des exportations du Canada en 2007, a poursuivi sa descente vendredi. Le baril a clôturé en baisse de 3,07 %, passant de 67,84 $ US à 64,77 $ US.

L’or noir avait atteint un sommet record de 147,24 $ US le 11 juillet 2008. Depuis cette date, le baril a baissé de près 50 %. Le huard a quant à lui perdu 21 % depuis ce sommet historique.

Avec Bloomberg

image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre

À la une

Pourquoi la Chine ne peut pas laisser gagner Hong Kong

BALADO - La démocratie s'érode à Hong Kong et la Chine communiste avalera un jour l'ancien territoire britannique.

La Fed résiste à la tentation de baisser les taux

Mis à jour le 19/06/2019 | AFP

Malgré les pressions de Donald Trump, la Fed a choisi de garder son taux directeur inchangé entre 2,25% et 2,5%.

Pressée de toutes parts, la Fed n'est pas tout à fait prête mercredi à baisser les taux

19/06/2019 | AFP

La Banque centrale américaine (Fed) devrait encore résister à assouplir sa politique monétaire mercredi.