Le cycle baissier permet à Stornoway de réduire ses coûts

Publié le 04/09/2013 à 11:39, mis à jour le 04/09/2013 à 12:12

Le cycle baissier permet à Stornoway de réduire ses coûts

Publié le 04/09/2013 à 11:39, mis à jour le 04/09/2013 à 12:12

Par Suzanne Dansereau

Dans la vie, il faut voir le bon côté des choses. C’est ce que fait Matt Manson, le président de la minière Stornoway qui détient de le projet diamantifère Renard, près de Chibougamau.

En inaugurant le chemin menant vers la future mine de diamants, il a fait valoir qu'en raison du cycle baissier que connaît le secteur minier, les coûts de construction du chemin ont été sensiblement moins élevés que prévu et que les travaux ont été complétés avant l'échéance fixée.

«Nous avons pu profiter du cycle baissier: l’équipement nous a coûté moins cher et a mis moins de temps à arriver sur place», a-t-il indiqué à LesAffaires.com. Entre la commande d'un pont chez Chantier Chibougamau et son installation, il ne s'est passé que 10 jours!», s'est-il exclamé.

En outre, la concurrence accrue entre les contracteurs prêts à réduire leurs marges bénéficiaires nous a permis de bénéficier d’une meilleure productivité, a-t-il ajoutéi.

La construction de la route représente un important jalon dans le développement du projet. Reste maintenant à obtenir le financement pour démarrer les travaux de construction de la mine.

La minière est en pourparlers avec un consortium de sept prêteurs, dont Investissement-Québec et la Banque de Montréal, pour financer par dette la moitié de son coût de 750M$. L’autre moitié serait financée en équité ou par la vente de diamants. Si le financement se concrétise, les travaux pourraient démarrer d’ici la fin de l’année, espère M. Manson.

La route s'étend sur 244 kilomètres. Lorsque le Plan Nord a été lancé, en 2010, le gouvernement s’était engagé à la financer. Mais le nouveau gouvernement du Parti québécois a révisé cette décision et a limité son financement à un tronçon de 147 kilomètres. Le gisement Renard compte 17,9 millions de carats de réserves de diamant.

À la une

À surveiller: Rogers Sugar, Banque TD et Bombardier

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Rogers Sugar, Banque TD et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

Propulser sa productivité: le succès passe par l'accompagnement

09:00 | Mia Homsy

EXPERTE. La pire chose à faire est de mettre ses projets et ses ambitions en suspens.

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé, l'inflation en ligne de mire

Mis à jour il y a 38 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse.