Le cycle baissier du prix des métaux devrait se poursuivre, croit l'AMQ

Publié le 19/12/2014 à 17:00

Le cycle baissier du prix des métaux devrait se poursuivre, croit l'AMQ

Publié le 19/12/2014 à 17:00

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

Même si le cycle baissier du prix des métaux devrait se poursuivre en 2015, cela n'empêche pas l'Association minière du Québec (AMQ) de croire que les sociétés québécoises seront en mesure d'absorber l'impact.

En entrevue, vendredi, sa présidente-directrice générale, Josée Méthot, a expliqué que l'industrie minière avait eu le temps d'apprivoiser plusieurs aspects de la nouvelle mouture de la Loi sur les mines.

La dernière année a néanmoins été difficile pour plusieurs entreprises, reconnaît-elle, en raison du plongeon du prix de plusieurs métaux.

La tonne de minerai de fer se transige notamment à un creux de cinq ans en raison d'un recul de la demande provoqué par le ralentissement de la croissance économique en Chine ainsi qu'une hausse des réserves en Australie.

En plus de freiner certains projets, cela a incité la société minière Cliffs Natural Resources à mettre fin le mois dernier aux activités de sa mine de fer du lac Bloom, près de Fermont, où travaillent plus de 500 personnes.

Les investissements miniers ont atteint 4,6 milliards $ en 2013, en baisse de près de 11 pour comparativement au record enregistré l'année précédente, d'après l'Institut de la statistique du Québec. Les données de 2014 ne sont pas encore connues.

À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.