La CMM s'oppose au projet Énergie Est

Publié le 21/01/2016 à 13:41

La CMM s'oppose au projet Énergie Est

Publié le 21/01/2016 à 13:41

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

À l'unanimité, les maires de la Communauté métropolitaine de Montréal s'opposent au projet d'oléoduc Énergie Est de TransCanada, estimant qu'il représente «d'importantes menaces environnementales».

C'est le maire de Montréal, Denis Coderre, également président de la CMM, qui a annoncé la nouvelle, jeudi, au cours d'une rencontre avec la presse, entouré de plusieurs maires de la région.

«J'ai toujours dit que c'était du 'oui mais'. Mais le 'mais' pouvait être fatigant. Alors, on est maintenant dans le 'non', à la lumière de tout ce qu'on a établi», a résumé le président de la CMM.

En plus des risques écologiques, il a fait valoir que le projet entraînerait peu de retombées au Québec aux plans économique et des emplois.

Bien que la CMM n'ait pas de prise légale pour empêcher le projet, le maire Coderre estime qu'elle a une forte autorité morale et qu'elle se fait l'écho de l'opposition des citoyens. La CMM a d'ailleurs l'intention de défendre son point de vue lors des prochaines consultations sur le projet par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement et l'Office national de l'énergie. 

«On n'a pas attendu pour regarder si c'est constitutionnel ou pas. On est devenu incontournable et on a démontré notre pertinence tout en étant percutant. On travaille de façon sérieuse. Vous avez des entreprises maintenant qui comprennent que si on veut que les choses fonctionnent, on doit travailler en collaboration et de façon inclusive. Si vous regardez à la lettre: 'ah on n'a pas le pouvoir de faire telle affaire ou telle affaire'. Mais à la lumière du travail qu'on a fait et des gestes qu'on a posés de par le passé, sur ce dossier, on a établi non seulement notre crédibilité, mais notre incontournabilité. Et on parle aussi aux ministres», a fait valoir le maire Coderre.

Et bien que le prix du baril de pétrole ait chuté, rendant bien des projets moins rentables, M. Coderre ne croit pas que la prise de position de la CMM soit obsolète.

«Je ne regarde pas par rapport à la Bourse; je regarde par rapport à la qualité de vie des gens et puis à l'avenir de notre planète. C'est un dossier de développement durable. Et, un moment donné, le pétrole, il va augmenter. Nous, on ne peut pas attendre le prix de la Bourse», a répliqué M. Coderre.

La CMM regroupe 82 municipalités qui représentent 3,9 millions de citoyens.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Barack Obama a raison: nous vivons à une belle époque

15/11/2019 | François Normand

ANALYSE - La perception est forte que nous vivons des heures sombres. Or, c'est faux, si l'on analyse l'histoire.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

16/11/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

10 choses à savoir cette fin de semaine

16/11/2019 | Alain McKenna

Des failles dans des guichets automatiques au Canada permettraient de voler vos infos bancaires.