L'Opep pourrait encore baisser sa production

Publié le 28/10/2008 à 00:00

L'Opep pourrait encore baisser sa production

Publié le 28/10/2008 à 00:00

«L’Opep n’hésitera pas à agir pour stabiliser les prix», a déclaré le secrétaire général de l’Opep, Abdullah al-Badri, lors d’une visite à Londres hier.

Cette remarque intervient alors que l’Opep a déjà opté pour des baisses de production de l’ordre de 1,5 millions de barils. Celles-ci n’ont eu que très peu d’effet sur les prix; le baril de pétrole est descendu à 62 dollars américains.

«À ce prix, les investissements à long terme dans les capacités dans le secteur pétrolier sont plus rentables», a dit M. al-Badri.

Ce seraient des investissements dans 120 nouveaux projets d’exploration, ou des investissements dans les nouvelles technologies d’une valeur totale de 160 milliards de dollars qui seraient ainsi compromis, mettant en péril la future offre de pétrole pour soutenir une relance de l’économie mondiale.

Si l’Opep dit chercher un prix d’équilibre qui correspondent aux fondamentaux du marché, l’organisation n’a pas pour autant établi de prix cible. À son avis, la fourchette de 60-70 dollars américains est trop faible, le prix record de 147 dollars américains atteint en juillet «exagéré par le fait des spéculateurs».

Une nouvelle réunion de l’Opep est prévue en décembre prochain. Ses membres feront alors le bilan des baisses de production déjà annoncées et décideront d’éventuelles baisses supplémentaires.

Les déclarations du d’Abdullah al-Badri ont donné de l’élan au marché du pétrole. Le prix du baril est remonté à 64,40 dollars américains mardi matin.

image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre

À la une

Quand la Chine avalera Hong Kong (2)

ANALYSE - La liberté s'érode tranquillement, et cela représente un risque pour les entreprises et les investisseurs.

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

14/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quelles sont les entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la semaine?