L'oléoduc Keystone restera fermé jusqu'à ce qu'un correctif soit apporté

Publié le 06/11/2019 à 16:34

L'oléoduc Keystone restera fermé jusqu'à ce qu'un correctif soit apporté

Publié le 06/11/2019 à 16:34

Par La Presse Canadienne
Un oléoduc

(Photo: 123RF)

Les autorités de réglementation fédérales ont ordonné la fermeture de l’oléoduc Keystone jusqu’à ce que son propriétaire prenne des mesures correctives pour déterminer la cause d’une fuite de pétrole estimée à 1,4 million de litres dans le nord-est du Dakota du Nord.

L’administration de la sécurité des pipelines et des matières dangereuses a émis cet ordre, mardi, à TC Énergie, de Calgary. Le déversement du pipeline, qui touche une région d’environ 2090 mètres carrés près d’Edinburg, dans le comté de Walsh, a été découvert il y a une semaine.

L’oléoduc est fermé depuis le 29 octobre. Il est conçu pour transporter du pétrole brut en Saskatchewan et au Manitoba, ainsi que dans le Dakota du Nord, le Dakota du Sud, le Nebraska, le Kansas et le Missouri, en direction des raffineries de Patoka, dans l’Illinois, et de Cushing, en Oklahoma.

En vertu de l’ordre, la société devra envoyer la partie affectée du pipeline en acier de 76 centimètres à un laboratoire indépendant pour y subir des tests. TC Énergie devra également élaborer un plan de redémarrage de la ligne et de restauration.

TC Énergie, anciennement connue sous le nom de TransCanada, a indiqué dans un communiqué qu’elle prévoyait de faire excaver la partie endommagée du pipeline d’ici la fin de la semaine.

La société a précisé qu’environ 200 personnes travaillaient sur le site 24 heures sur 24 et « se concentraient sur les activités de nettoyage et de remise en état ».

Sur le même sujet

Keystone XL: TransCanada a engagé la procédure aux États-Unis

26/01/2017 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

L'opérateur canadien d'oléoducs a annoncé jeudi le dépôt auprès du Département d'État US d'une demande de permis.

Keystone XL: «le pétrole plus sale» venu du Canada

24/01/2017 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La relance par Trump ce mardi du projet Keystone ravive aussi les polémiques sociales et environnementales. Focus.

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

07/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...