Hydro-Québec ferme sa centrale de Sorel-Tracy pour une période prolongée

Publié le 10/11/2010 à 19:31, mis à jour le 10/11/2010 à 19:37

Hydro-Québec ferme sa centrale de Sorel-Tracy pour une période prolongée

Publié le 10/11/2010 à 19:31, mis à jour le 10/11/2010 à 19:37

Par La Presse Canadienne

Hydro-Québec mettra un terme aux activités de sa centrale thermique de Sorel-Tracy, en Montérégie, utilisée en période de pointe et réputée pour être très polluante puisqu'elle brûle du mazout lourd.

Une porte-parole de la société d'État, Marie-Hélène Deveault, a confirmé mercredi que la centrale d'une capacité de 660 mégawatts sera mise en période d'arrêt prolongée pour une durée indéterminée à la fin de la pointe hivernale.

Les nouvelles centrales de Eastmain 1-a et de Sarcelle, à la Baie-James, prendront le relais lorsqu'elles seront mises en marche en 2011 et en 2012. Selon Mme Deveault, ces centrales produiront suffisamment d'électricité pour subvenir à la grande demande de l'hiver. Elles produiront un peu plus de 900 mégawatts de puissance.

Toutefois, si cela est jugé nécessaire, la centrale de Sorel-Tracy, qui date des années 1960, pourra être remise en service, a indiqué la porte-parole.

Celle-ci était de moins en moins utilisée depuis plusieurs années. En 2004, Hydro-Québec l'a d'ailleurs transformée en centrale d'appoint. Par exemple, au cours de l'hiver 2010, elle n'avait servi que pendant sept heures.

La centrale de Sorel-Tracy emploie 87 travailleurs, dont 82 permanents. Ils seront relocalisés dans d'autres postes au sein de l'entreprise, a assuré Mme Deveault, ajoutant qu'une rencontre est prévue avec la direction lundi.

 

À la une

TotalEnergies étudie une cotation en actions à New York

Il y a 45 minutes | AFP

Mais pas une «cotation principale», selon le PDG du groupe pétrolier français Patrick Pouyanné.

Les bonnes (et moins bonnes) raisons de démissionner

EXPERTE INVITÉE. Avant de démissionner, il est recommandé d’en parler avec les bonnes personnes

Malade, vaut-il mieux rester chez soi ou aller au bureau?

MAUDITE JOB! «L'autre jour, j'étais malade comme un chien. Je suis quand même allé au bureau. Ai-je eu raison ou tort?»