Homard: Ottawa suit de près l'enquête demandée par Washington

Publié le 01/09/2020 à 09:03

Homard: Ottawa suit de près l'enquête demandée par Washington

Publié le 01/09/2020 à 09:03

Par La Presse Canadienne

(Photo: Alex Brandon pour La Presse canadienne)

Le président Trump s’est rendu le 24 juin dans le Maine, qui compte quatre votes du collège électoral. Il avait remporté la région du nord de l’État, productrice de homard, lors de l’élection présidentielle de 2016.

« Le président a pris beaucoup de décisions exécutives au cours du dernier mois pour essayer de faire appel à ces électeurs et c’est probablement l’une de ces décisions (...) jouant sur les griefs internationaux », a analysé Mme Vekasi en entrevue avec La Presse canadienne, lundi.

Dans le nord du Maine, on craint que les exportateurs canadiens de homard aient obtenu une grande partie du marché chinois en 2019 à cause des tarifs punitifs imposés par Pékin dans la foulée du différend commercial entre les États-Unis et la Chine, a-t-elle expliqué.

« Une fois que les modèles commerciaux changent, ils ont tendance à rester assez statiques », a indiqué Mme Vekasi. « On craint (dans le Maine) qu’une fois que ces nouveaux marchés et ces nouveaux schémas logistiques ont été établis, ils ne reviennent pas automatiquement là où ils étaient avant les frictions commerciales. »

Le homard est le plus important produit d’exportation du Maine, avec des expéditions d’une valeur d’environ 468 millions $ US en 2019.

Lorsque M. Trump s’est rendu dans le Maine en juin, il a participé à une table ronde avec l’industrie de la pêche et annoncé qu’il rouvrait à la pêche commerciale le Northeast Canyons and Seamounts Marine National Monument, une aire marine protégée au large de la côte de la Nouvelle-Angleterre.

Margaret O’Laughlin, responsable des affaires publiques à la Commission du commerce international des États-Unis, a déclaré lundi que l’agence établirait « des conclusions objectives et des analyses indépendantes sur les sujets étudiés ».

« La commission ne fait aucune recommandation sur la politique ou d’autres questions dans ses rapports généraux d’enquête », a-t-elle indiqué dans un courriel.

Les conclusions de la commission seront publiées en janvier, mais une audience publique aura lieu le 1er octobre — environ un mois avant les élections américaines.

 

Sur le même sujet

Motion conservatrice: Pfizer s'inquiète des conséquences

Le président de Pfizer Canada est préoccupée par les « conséquences imprévues probables» de l'examen.

L'inflation a monté de 0,5%, en septembre

21/10/2020 | AFP

La hausse des prix des transports, des loisirs, de la formation, de la lecture et du logement appuie cette croissance.

À la une

COVID-19 : François Legault demande quatre semaines d'efforts de plus

Mis à jour à 17:50 | Denis Lalonde

Le Défi 28 jours devient un «Défi 56 jours».

On a testé l'iPad Air d'Apple

Apple lance un nouvel iPad Air cet automne. On l'a mis à l'essai. Voici ce qu'on en pense.

Facebook met un pied dans le monde du jeu vidéo à la demande

15:41 | AFP

«Nous débutons avec des jeux mobiles développés spécifiquement pour les téléphones intelligents», explique-t-on.