Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux États-Unis

Publié le 27/03/2019 à 11:19

Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux États-Unis

Publié le 27/03/2019 à 11:19

Par AFP
Des puits de pétrole.

(Photo: 123rf.com)

Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont affiché une hausse surprise la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), tandis que la production s'est stabilisée à un niveau record. 

Lors de la semaine achevée le 22 mars, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 2,8 millions de barils pour s'établir à 442,3 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une baisse de 2,5 millions de barils.

Cette hausse surprise avait pour conséquence de faire reculer légèrement le prix du baril de pétrole coté à New York: il perdait 30 cents, à 59,64 dollars, en fin de matinée sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après s'être affiché en petite hausse juste avant la publication du rapport.

Les exportations, qui s'étaient rapprochées la semaine dernière de leur plus haut niveau depuis que ces statistiques sont compilées (1991) ont ralenti à 2,89 millions de barils par jour (mbj), contre 3,39 mbj une semaine auparavant. Les importations de brut ont également un peu reculé, à 6,54 mbj contre 6,93 mbj la semaine précédente. 

La production américaine s'est, de son côté, stabilisée à des sommets, les Etats-Unis extrayant en moyenne 12,1 mbj. 

La cadence des raffineries s'est, dans le même temps, affaiblie, ces dernières fonctionnant en moyenne à 86,6% de leurs capacités, contre 88,9% la semaine précédente.

Les stocks d'essence ont pour leur part reflué de 2,9 millions de barils, soit légèrement moins que le repli de 3 millions anticipé par les analystes. 

Les réserves d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont baissé de 2,1 millions de barils, là où les analystes prévoyaient un repli plus modeste de 1 million de barils.

Également scrutés puisqu'ils servent de référence à la cotation du pétrole à New York, les stocks de brut WTI du terminal de Cushing (Oklahoma, sud) ont, eux, augmenté de 500 000 barils, pour s'établir à 46,9 millions de barils.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Chesapeake Energy se protège de ses créanciers

29/06/2020 | AFP

Chesapeake Energy se protège de ses créanciers pour restructurer sa dette de 7 milliards de dollars américains.

Pétrole et «désinformation»: l'enquête du gouvernement albertain est prolongée

Également, un million de dollars supplémentaires seront ajoutés au budget actuel de 2,5 millions de dollars.

À la une

Les pros redeviennent prudents avant l'automne

BLOGUE. Les gros investisseurs redoutent le retour de la COVID-19 et son impact sur la reprise.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse

Mis à jour à 16:47 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Elle mise sur l'annonce de mesures supplémentaires de soutien à l'économie.

Titres en action: Boeing, Medicago, Wells Fargo, Citigroup...

Mis à jour à 12:54 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.