Gazprom coupe le gaz à l'Ukraine

Publié le 31/12/2008 à 00:00

Gazprom coupe le gaz à l'Ukraine

Publié le 31/12/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne

Alexei Miller a déclaré que la décision avait été prise après l'échec des discussions mercredi, aucun accord n'ayant pu être trouvé sur les importations ukrainiennes.

Il a ajouté que Gazprom n'avait pas encore reçu l'argent que l'Ukraine dit avoir transféré pour couvrir sa dette. Le gazier russe affirme que l'Ukraine lui doit 2,1 milliards de dollars.

M. Miller a précisé que Gazprom allait faire de son mieux pour que ses clients européens puissent être approvisionnés en gaz.

Gazprom fournit un quart du gaz utilisé dans l'Union européenne, dont environ 80% transite par l'Ukraine. La crise actuelle laisse craindre une réédition de la situation de janvier 2006, qui avait débouché sur des pénuries d'approvisionnement en Europe.

En réponse au «chantage ukrainien»

Pau auparavant, le vice-président de Gazprom, Alexandre Medvedev, avait dénoncé un "chantage" vis-à-vis de la Russie et l'Union européenne et une "attitude irresponsable".

Selon lui, la menace figure dans une lettre de la compagnie gazière nationale Naftogaz et viole les obligations contractées par l'Ukraine lors de précédents accords. Alexandre Medvedev a brandi une copie de la lettre en question, envoyée selon lui par le patron de Naftogaz, lors d'une conférence de presse mercredi.

Le porte-parole de Naftogaz Valentyn Zemlyansky et d'autres responsables ukrainiens se sont refusés à commenter ces déclarations russes.

Interrogé à ce sujet, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a quant à lui dit ne pas avoir "connaissance d'un tel avertissement".

Paris, qui assure actuellement la présidence tournante de l'Union européenne, dit, en revanche, avoir pris note de l'annonce par la partie ukrainienne du paiement imminent des créances demandées par Gazprom, ainsi que du déplacement à Moscou de Mme Tymochenko, la première ministre ukrainienne, pour trouver un accord avec la partie russe.

Le porte-parole français a poursuivi en affirmant qu'il est demandé à l'Ukraine et la Russie de respecter leurs engagements internationaux en tant que pays de transit et pays producteur de gaz destiné à l'Union européenne.

Gazprom fournit un quart du gaz utilisé dans l'UE, dont environ 80 pour cent transite par l'Ukraine. La crise actuelle laisse craindre une réédition de la situation de janvier 2006, qui avait débouché sur des pénuries d'approvisionnement en Europe.

Naftogaz dit avoir déjà versé 1,5 milliard $ US de sa dette pour le gaz russe, mais Gazprom veut que la totalité des 2,1 milliards $ US soit réglée d'ici mercredi minuit. Les discussions se poursuivent, alors que l'Ukraine, écrasée par la crise financière, freine face à la volonté russe de multiplier


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

Unifor conclut une entente avec Ford

Mis à jour il y a 47 minutes | La Presse Canadienne

Les 6300 travailleurs syndiqués de Ford voteront sur l’entente de principe au cours du week-end.

L'usine de Bombardier à La Pocatière perd un contrat

Les deux parties ont indiqué, mardi, que la décision avait été prise d’un « commun accord ».

Pourquoi Innergex mise de plus en plus sur le stockage d'énergie aux États-Unis

Depuis mai, Innergex a signé quatre contrats d'approvisionnement d'énergie solaire à Hawaï comprenant du stockage.