Gaz Metro fait un pas de géant dans le solaire

Publié le 07/03/2017 à 06:49, mis à jour le 07/03/2017 à 16:47

Gaz Metro fait un pas de géant dans le solaire

Publié le 07/03/2017 à 06:49, mis à jour le 07/03/2017 à 16:47

Par lesaffaires.com

Gaz Métro fait une transaction structurante à «coût modeste», qui lui permettra de croître aux États-Unis dans l'énergie solaire et potentiellement dans d'autres filières énergétiques. La société montréalaise met la main sur Standard Solar au coût de 17 millions de dollars américains.


Cette entreprise du Maryland est spécialisée dans le développement, l’installation et le financement de systèmes solaires photovoltaïques d’usage commercial. Elle est présente dans plusieurs États américains, dont la Californie, le Nouveau-Mexique et le Massachusetts.


Gaz Métro est déjà active dans le solaire, au Vermont, par l'entremise de sa filiale Green Mountain Power. Ses parcs solaires y ont une capacité de 30 mégawatts.


L'achat de Standard Solar permettra donc à la société montréalaise d’accroître sa présence dans l'énergie solaire, un créneau en forte croissance. En 2015, la capacité solaire aux États-Unis totalisait 2%. En 2040, elle devrait atteindre 29%, selon Bloomberg New Energy Finance (BNEF).


En entretien avec Les Affaires, la présidente et chef de la direction de Gaz Métro, Sophie Brochu, a expliqué que cette transaction permettra à Gaz Métro de faire un grand bond dans le solaire à faible coût.


«Le prix pour rentrer est somme toute modeste, et c'est l'une des beautés de la transaction. Ce qu'on acquiert, dans le fond, c'est l'expertise d'une équipe», précise-t-elle. Gaz Métro a financé cette transaction grâce à ses facilités de crédit.


Par ailleurs, Gaz Métro changera la stratégie d'affaires de Standard Solar, précise la patronne de Gaz Métro.


Auparavant, l'entreprise américaine développait des projets solaires, qu'elle revendait par la suite. Désormais, Standard Solar développera des projets dont elle restera propriétaire. «Nous viserons le marché du détail, et ce, dans les secteurs commercial et institutionnel», souligne Sophie Brochu.


Gaz Métro investiera des dizaines de millions de dollars


Gaz Métro investira d'ailleurs des dizaines de millions de dollars pour déployer cette stratégie.


Actuellement, Standard Solar a 80MW de projets dans ses cartons, qui sont prêts à être construits. Selon Gaz Métro, ces projets pourraient nécessiter des investissements de 150M$US.


La société montréalaise évalue que l'installation de chaque nouveau MW pourrait lui coûter environ 1,8M$US. Elle prévoit en installer 60 et 80 MW par année. Dans les premières années, Gaz Métro estime devoir allonger environ 50% du capital pour financer cette croissance.


Ultimement, cette transaction pourrait aussi permettre à Gaz Métro de vendre, dans les marchés Standard Solar aux États-Unis, d'autres sources d'énergie telle que l'énergie éolienne.


Même si les montants impliqués sont modestes, l'acquisition de Standard Solar au coût de 17M$US pourrait bien être aussi structurante à terme que celles faites dans le passé par Gaz Métro.


En juin 2006, la société a acheté Green Mountain Power, le deuxième distributeur d'électricité du Vermont, pour 187 M$US.


Cinq ans plus tard, en 2011, Gaz Métro a absorbé Central Vermont Public Service au coût de 472,4 M$US, et a fusionné cette société avec Green Mountain Power.


 


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

25/04/2019 | Martin Jolicoeur

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

25/04/2019 | François Normand

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

25/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.