Gaz de schiste : Québec confie l'étude au BAPE et prône un moratoire

Publié le 06/02/2013 à 16:57, mis à jour le 06/02/2013 à 18:29

Gaz de schiste : Québec confie l'étude au BAPE et prône un moratoire

Publié le 06/02/2013 à 16:57, mis à jour le 06/02/2013 à 18:29

Photo: Bloomberg.

Québec mandate le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour réaliser «une consultation élargie» sur l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste et compte déposer un projet de loi pour déclarer un moratoire sur cette industrie.

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Yves-François Blanchet, dit ainsi vouloir remplir une des promesses «les plus emblématiques» du Parti québécois.

Le gouvernement veut convaincre l'opposition de suspendre les certificats d’autorisation déjà délivrés à l’industrie et reporter toute nouvelle délivrance de permis, a indiqué le ministre en conférence de presse.

Cette dernière mesure devra passer le test de l’Assemblée nationale, où le PQ est minoritaire. «Son objectif est de déposer un projet de loi en collaboration avec l'opposition, dit l'attachée de presse du ministre, Catherine Salvail. On espère que ça se fera dans l'unanimité.»

Yves-François Blanchet veut ainsi s'assurer que la réglementation en vigueur, qui se traduit déjà, à toutes fins pratiques, par un moratoire, ne soit éliminée par un autre gouvernement si le PQ perd le pouvoir.

En outre, l’étude du Comité de l’évaluation environnementale stratégique (EES) sur le gaz de schiste, mis sur pied par le gouvernement Charest, est transférée au BAPE, qui réalisera une consultation sur la question sur la base des études scientifiques. «Permettre au BAPE de réaliser une consultation élargie ouvre la voie à une consultation harmonieuse et indépendante sur l'information qui sera alors disponible relativement à toute cette question des gaz de schiste au Québec», dit Catherine Salvail.

Le ministre réitère toutefois sa confiance en les travaux du Comité, qui devait diffuser bientôt les résultats de ses travaux.

CAQ ouverte, PLQ sceptique

À la une

Le risque crypto pèse plus sur la Bourse qu’on ne le croit

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les cryptos se montreraient contagieuses s’infiltrant dans les placements et les trésoreries.

Wall Street attend mardi son premier fonds indiciel indexé sur le bitcoin

Il y a 38 minutes | AFP

Le fonds indiciel (ETF) de ProShares, qui suivra le marché à terme du bitcoin, commencera à se négocier mardi.

Un patron qui veut son bien

Édition de Octobre 2021 | Denis Lalonde

BILLET. La fermeture du capital d'Exfo n'a pas permis de créer un maximum de valeur pour les actionnaires.