Fusion BHP Billiton - Rio Tinto : l'Europe recule

Publié le 04/11/2008 à 00:00

Fusion BHP Billiton - Rio Tinto : l'Europe recule

Publié le 04/11/2008 à 00:00

La Commission européenne estime que cette fusion réduira le niveau de compétition dans le secteur minier.

BHP Billiton n’a pas dévoilé les clauses contestées mais coopérer avec la Commission européenne et compte répondre aux objections formulées. La décision finale de la Commission européenne est attendue le 15 janvier prochain. D’ici là, BHP Billiton pourrait modifier son offre pour se conformer aux attentes des Européens.

Le conseil d’administration de BHP Billiton avait proposé de payer aux actionnaires de Rio Tinto 3,4 actions de BHP Billiton pour une action de Rio Tinto pour créer la plus grande compagnie minière du monde.

Pour BHP Billiton, cette fusion permettrait de dégager des synergies et représente une offre exceptionnelle.

Le conseil d’administration de Rio Tinto ne l’entend pas de cette oreille et a refusé l’offre de son rival.

«Ce n’est pas Rio Tinto qui a besoin de BHP Billiton mais BHP Billiton qui a besoin de Rio Tinto», a déclaré le président et chef de la direction de Rio Tinto, Tom Albanese.

Ce dernier estime que le montant que propose BHP Billiton ne représente pas la vraie valeur des actifs de l’entreprise.

Rio Tinto est présente au Québec principalement dans le secteur de l'aluminim par le biais de sa filiale, Rio-Tinto Alcan.

À la une

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

29/05/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.