É-U: les stocks de pétrole reculent, la production augmente

Publié le 01/12/2021 à 13:14

É-U: les stocks de pétrole reculent, la production augmente

Publié le 01/12/2021 à 13:14

Par AFP

Les cours du pétrole réagissaient à la hausse, demeurant très volatils depuis la découverte du nouveau variant du COVID-19. (Photo: 123RF)

Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé, la semaine dernière, que ne l’espéraient les analystes, alors que la production a augmenté, selon les chiffres publiés mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Durant la semaine achevée le 26 novembre, les stocks de brut ont baissé de 900 000 barils pour s’établir à 433,1 millions de barils, alors que les analystes tablaient sur une baisse supérieure de 1,45 million de barils sur la période.

Malgré les déplacements du week-end férié de l'action de grâce, les réserves d’essence ont gonflé de 4 millions de barils, ce qui a surpris les analystes qui s’attendaient à une réduction de 332 000 barils.

Les stocks de produits distillés (fioul, gazole) ont aussi augmenté, grimpant de 2,2 millions de barils quand les marchés s’attendaient à une diminution de 800 000 barils.

Cette évolution des réserves s’explique par une hausse continue de la production américaine de brut qui atteint son plus haut niveau depuis 18 mois. Elle a augmenté de 100 000 barils par jour à 11,6 millions de barils par jour (mb/j), un sommet depuis mai 2020.

Cette cadence a été soutenue par un taux d’utilisation des raffineries également en hausse à 88,8%.

Autre facteur du gonflement des réserves d’essence et de produits distillés, la consommation d’hydrocarbures a reculé de 1,53 million de barils par jour à 20,22 mb/j alors que l’automne reste clément sur l’ensemble du pays.

Les cours du pétrole réagissaient à la hausse, demeurant très volatils depuis la découverte du nouveau variant du COVID-19 et alors que l’OPEP et ses alliés de l’OPEP+ tiennent sa réunion mensuelle de deux jours.

Le prix du baril de Brest de la mer du Nord pour livraison en février dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence avançait de 3,25% à 71,47 $US.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour le même mois gagnait 2,87% à 68,08 $US.

Les réserves stratégiques de pétrole brut, qui ont beaucoup fait parler d’elles récemment avec l’initiative de Joe Biden annoncée la semaine dernière d’y puiser 50 millions de barils dans les prochains mois, ont diminué de presque 2 millions de barils. Elles se situent désormais à 602,6 millions de barils.

Sur le même sujet

La santé publique fédérale derrière l'«erreur» sur la règle pour les camionneurs

La confusion concernant l'exemption de vaccination des camionneurs a été causée par une mauvaise interprétation.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

21/01/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.